0
Défense
Armée de l'Air : kit de réa sur Airbus A400M Atlas
Armée de l'Air : kit de réa sur Airbus A400M Atlas
© Sirpa Air

| Jean-Marc Tanguy

Armée de l'Air : kit de réa sur Airbus A400M Atlas

Le kit de réanimation Mérope sur Airbus A400M est aussi désormais une capacité clé de l'Armée de l'Air, validée il y a quelques jours par le CEAM de Mont-de-Marsan.

Un kit de réanimation sur Airbus A400M
 

Le kit MEROPE  pour "module de réanimation pour les opérations" est disponible sur un Airbus A400M Atlas de l’escadron de transport 1/61 Touraine d’Orléans-Bricy désormais en astreinte pour répondre aux sollicitations éventuelles. C’est un concept déjà ancien d’évacuation médicale, fondé sur le principe du Morphée, déjà qualifié sur les 11 C-135FR de l’escadron de ravitaillement en vol 4/31 Landes et les deux Morphée de l’escadron de ravitaillement en vol et de transport stratégique 1/31 Bretagne d’Istres. Les besoins d’évacuation liés au covid-19 ont fait accélérer la finalisation du concept. Le changement de dénomination cherche à bien différencier les capacités Morphée et Mérope. 

L'Armée de l'Air renforce sa chaîne d'évacuation

Mérope est l’apanage exclusif de l’Atlas (pour l’instant en tout cas) et permet l’évacuation de quatre patients lourds, comme le fait Morphée. Mais il peut le faire dans des conditions aéronautiques plus dégradées : l’Airbus A330 nécessite une piste standard, mais c’est plus compliqué pour le C-135FR. Avec l’Atlas, les pistes sommaires sont possibles, y compris en zone non permissive puisque l’équipage dispose de blindages, et l’Atlas, d’un système d’autoprotection. Donc, non seulement MEROPE peut opérer au profit d’éventuelles sollicitations dans le cadre des évacuations liée au covid-19, mais il peut aussi réaliser des évacuation intra-théâtres (comme le fait actuellement le Casa Nurse, mais dans de bien meilleures conditions) et stratégiques. La vitesse de pointe de l’A400M en fait un vecteur intéressant, même s’il vole moins vite qu’un Airbus A330. L’Armée de l’Air peut ainsi renforcer sa chaîne d’évacuation qui compte déjà deux kits Morphée (sur A330 Phénix et C135FR), deux modules sur Falcon (un ou deux patients), des modules sur Casa Nurse et un CM30 utilisable sur Phénix. Chacun ayant des caractéristiques propres.
 

Equipage du CEAM

L’Armée de l’Air a déjà utilisé un Atlas à quatre reprises pour des évacuations de patients depuis Villacoublay et Mulhouse, pour un total de 16 patients transférés. Mais dans cette solution offerte pour répondre dans l’urgence, les équipes de SAMU amenaient leurs propres capacités médicales, là où MEROPE propose une soute déjà aménagée et une équipe médicale du service de santé des armées. L’Atlas engagé en urgence contre le covid-19 a fait l’objet d’aménagements réalisés rapidement par l’antenne Airbus A400M du CEAM, des raccords en 220 volts, essentiels pour les scopes et pousses seringues des équipes médicales ont notamment été positionnés au plus près des supports de brancards issus, eux, du lot CM30. C’est un équipage du CEAM qui a réalisés les quatre premiers vols réalisés dans le cadre de l’opération Résilience.

 

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription