16
Défense
Armée de l'Air : après Skyros, la mission Heiphara sur Tahiti
Armée de l'Air : après Skyros, la mission Heiphara sur Tahiti
© AAE

| Jean-Marc Tanguy 267 mots

Armée de l'Air : après Skyros, la mission Heiphara sur Tahiti

L'Armée de l'Air et de l'Espace continue à planter ses piquets dans le monde, avec ses missions endurantes de Dassault Rafale, soutenus par des Airbus A400M Atlas et A330 MRTT Phénix. [...] (267 mots)

Cet article est réservé aux abonnés numérique Web.

Air & Cosmos
Déjà abonné ?

Répondre à () :


Captcha
patrico | 22/02/2021 10:26

Tres bonne initiative du Commandant des Armées ! Il nous faut rapidement bien sûr une, des, présence,s stratégiques Aérienne et Navale quasi permanente à la Réunion, en Nouvelle Calédonie et en polynésie Tahiti . Des enjeux vont êtres trés importants dans peu.

Christophe | 23/06/2021 22:33

OK, tout ça c'est très joli, après le covid, montrer toute la puissance de la France, cocorico ! Ça fait 4 ans que je suis en Polynésie, ce qui est choquant c'est d'entendre pour la première fois le ciel gronder, les oiseaux perturbés, les habitants mécontents des vibrations de leur toiture, en pensant à ces tonnes de kérosène, donc de CO2 émis dans l'atmosphère, ce qui ne paraît pas très congruent au vue de l'urgence de la dérive climatique... Tout cela me pose problème si on m'explique que c'est pour faire une démonstration de force après avoir traversé la moitié de la planète. Pauvre monde !

Jack Schmitt | 22/02/2021 16:17

Une belle ambition ...limitée...certainement à la limite maximale de nos possibilités de projection .

Besse | 22/02/2021 20:06

Très intéressant... monter notre savoir-faire.

charles Falcon | 27/02/2021 22:25

C'est la première fois que la France manifeste aussi clairement son intention de défendre la Polynésie. L'envoi de quelques Rafale à capacité nucléaire, ce qui n'est pas rien, venant après l'escale du sous marin nucléaire l'Emeraude et la coopération réaffirmée avec nos alliés est un signal fort, qui sera certainement compris d'une Chine aux tentations impérialistes. Reste à étoffer la présence navale permanente, qui est faiblarde, pour lutter contre les violations trop nombreuses de notre ZEE.

Besse | 22/02/2021 20:06

Très intéressant... monter notre savoir-faire.

Dejuly | 22/02/2021 20:59

Le nombre d'avion de combat est insuffisant face aux turques regrouper avec iran-algerie avenir conflit et 2 millions 500 milles en france dont 70 % sont tous,du FLN des années 1974 à aujourd'hui.

François | 22/02/2021 22:53

Y’a t-il une signification au nom de mission « heiphara », car ça ne veut rien dire en tahitien. Ici on l’écrit Heifara. Quelqu’un de l’armée phrançaise peut il m’éclairer?

patrico | 23/02/2021 07:37

D'Heiphara à Héphaïstos, le Dieu Grec des forges, du feu, de la métallurgie et des Volcans ! Tout un programme pour une mission à Tahiti !

VIGUIER | 23/02/2021 09:11

Bravo pour cette mission de tout premier plan ; et surtout ne pas hésiter à communiquer sur ce sujet ; notamment pourquoi pas un direct depuis à bord du PHENIX ou A 400M ; faisons mieux connaitre aux français ce à quoi servent leurs impôts ; leur contribution !!!!

Tribouilloy | 23/02/2021 16:59

J'aime quand la france se montre avec nos savoir, malgré notre penderie, il faut reprendre nos valeurs dans ce monde déstabiliser de toute part. J'aime....

Guy Fustec Doucen | 23/02/2021 23:16

Bravo pour la balade

charles Falcon | 27/02/2021 22:10

Des avions à capacité nucléaire ne sont jamais d'inoffensifs ramasseurs de champignons en goguette ...

Aubin | 24/02/2021 10:31

Opération dangereuse pour les pilotes qui ne correspond pas à la zone de projection prévisionnelle des Rafales. Ce ne sont pas des bombardiers de type B52 . Le Pacifique n'est pas la Méditerranée.

charles Falcon | 27/02/2021 22:14

Les Rafale sont des bimoteurs éprouvés et il est évident que des mesures sont prises pour intervenir en cas de problème pour récupérer le pilote. Toute activité militaire à sa part de risque, c'est ce qui fait sa grandeur ...

charles Falcon | 27/02/2021 22:08

Ce tryptique autour du Rafale et de l'excellent MRTT est une grande réussite, l'ensemble ayant une bien plus grande polyvalence que le TU160 et a fortiori le TU22 M pour ne citer qu'eux. Restent les missiles hypersoniques, mais on y travaille.Une solution crédible d'ici quelques petites années pour intervenir partout où nous avons des intérêts dans le monde en complément du porte avions, hélas unique et de nos sous marins nucléaires. Le passage à Hawaï n'a rien d'anodin et représente un message clair, notamment à l'intention de la Chine, cette base ayant sans doute vocation à constituer en cas de conflit un pivot des alliés, dont la France, pour le Pacifique.

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription