advertisment-image

Inscription à la newsletter La Lettre de la Défense - réservée aux abonnés


0
Espace
Arianespace : première mission d'une année chargée
Arianespace : première mission d'une année chargée
© ESA-Cnes-Arianespace

| Stefan Barensky

Arianespace : première mission d'une année chargée

Le premier lancement de l'année à Kourou est un premier succès. Après un report de 60 minutes pour cause de météo défavorable, la 43e Ariane 5ECA (L572) a décollé de l'ELA-3 à 20h30 TU pour la mission VA217 avec à son bord deux satellites de télécommunications : ABS-2 pour l'opérateur commercial Asia Broadcast Satellite de Hong-Kong et le satellite franco-italien Athena-Fidus pour les télécommunications gouvernementales des deux pays.

 

 

Construit par SSL sur la base de sa plateforme SSL-1300S, ABS-2 est un satellite de 6330 kg porteur d'une charge utile tribande composée de 51 répéteurs en bande Ku, 32 en bande C, et 6 en bande Ka. Il sera positionné à 75° Est (à la verticale des Maldives).

 

Une partie de la capacité du satellite sera exploitée par d'autres opérateurs sous d'autres dénominations commerciales. Ainsi, celle louée par Singapore Telecom le sera sous le nom de ST-3, celle de l'opérateur sud-coréen Olleh KT sous celui de Koreasat 8 et celle du luxembourgeois GT Satellite Systems sur la Russie sous celui de Condosat 1.

 

Le satellite Athena-Fidus (Access on THeatres for European Nations Allied forces-French Italian Dual Use Satellite) a été réalisé par Thales Alenia Space sous contrat du Cnes dans le cadre d'un partenariat entre la France (51%) et l'Italie (49%) et sous la responsabilité du Cnes, de la DGA, de l'Agence spatiale italienne (ASI) et du ministère italien de la Défense (Segredifesa). D'une masse de 3080 kg, Athena-Fidus est basé sur la plus petite des plateformes Spacebus, la 4000B2.

 

Positionné à 25° Est (à la verticale de la République Démocratique du Congo) et doté d'une capacité de 3 Gbps en bandes Ka et EHF, Athena-Fidus assurera des télécommunications à haut débit vers des terminaux déployables, notamment pour de la visioconférence, pour la transmission d'iimagerie et de cartographie à haute définition vers les troupes sur le terrain ou pour les liaisons avec les drones de reconnaissance. Ce satellite servira aussi aux applications gouvernementales non militaires, comme la sécurité civile, les pompiers, la police ou les douanes.

 

Le lancement d'Ariane 5 VA217 a pu être observé par les astronautes à bord de la Station spatiale internationale :

 

 

La prochaine Ariane 5 est déjà en préparation pour la mission VA216 le 7 mars. Elle emportera les satellites de télécommunications Astra 5B de l'opérateur luxembourgeois SES et Amazonas 4A de l'espagnol Hispasat.

 

Jusqu'à cinq autres lancements d'Ariane 5 pourraient encore suivre cette année à commencer par VA218 en mai avec probablement les satellites de télécommunications malaisien Measat 3B et australien Optus 10, puis VA219 en juillet avec le dernier des grands cargos automatiques européens, l'ATV-5 « Georges Lemaïtre ».

 

Entretemps, Kourou verra également partir deux Soyouz (VS07 et VS08) porteurs de trois satellites de l'Union européenne : le satellite radar Sentinel 1A du programme Copernicus le 28 mars et les deux premiers satellites opérationnels du système de navigation Galileo début juin. Un Vega (VV03) est également prévu fin avril avec le satellite d'observation optique DZZ-HR pour le Kazakhstan.

 

 

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription