0
Espace
ArianeGroup propulsera le satellite de télécommunications allemand Heinrich Hertz © OHB

| Pierre-François Mouriaux

ArianeGroup propulsera le satellite de télécommunications allemand Heinrich Hertz

Le constructeur franco-allemand se voit confier le système de propulsion et de maintien à poste chimique du démonstrateur technologique allemand.

Le satellite Heinrich Hertz (ou H2Sat) de l'agence spatiale allemande DLR est un démonstrateur technologique pour les télécommunications géostationnaires de 3 450 kg. Il est basé sur la plateforme européenne SmallGeo (ou SGEO), issue du programme de recherche Artes 11 de l’Agence spatiale européenne dans les systèmes avancés de télécommunications et destinée aux satellites géostationnaires de moins de 3,5 t : en plus d’un système de propulsion chimique « classique » (bi-ergols), il est doté d’un système de propulsion électrique qui participe à la fonction de contrôle d’attitude pendant toute la mission (d’une durée de 15 ans). Il permettra de tester sur orbite de nouvelles technologies ou de mener des expérimentations scientifiques et techniques autour des communications satellitaires, et fournira également des communications sécurisées aux forces armées allemandes.

 

Made in Germany.

En 2017, la société allemande OHB System AG s’était vue attribuer la construction du démonstrateur Heinrich Hertz, puis Arianespace le soin de le placer sur orbite en 2021 à l’aide d’un lanceur Ariane 5.

Aujourd’hui, c’est ArianeGroup qui vient de décrocher le contrat de fourniture du système de propulsion chimique du satellite, qui comprend un moteur d’apogée (d’une poussée de 400 N) et douze micropropulseurs (de 10 N chacun).

Les travaux de conception, production et intégration de ce système se déroulent sur les sites d’ArianeGroup, à Brême et Lampoldshausen, en Allemagne.

ArianeGroup Artes Contrat Heinrich Hertz OHB

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription