0
Espace
Ariane 6 : l'usine de Brême inaugurée © ArianeGroup

| La rédaction

Ariane 6 : l'usine de Brême inaugurée

ArianeGroup a officiellement inauguré le bâtiment d'intégration des étages supérieurs d'Ariane 6 à Brême. Ces étages sont équipés du moteur ré-allumable Vinci.

C'est à Brême en Allemagne et dans un bâtiment haut de 21 m et d'une surface de 6 000 m2 que ArianeGroup finalise actuellement l’intégration de deux étages supérieurs du lanceur Ariane 6 et qui seront testés au début de 2020. "L’un partira pour ses tests à feu vers le nouveau banc du DLR, inauguré en février dernier à Lampoldshausen. Le second rejoindra les autres éléments constitutifs du lanceur à Kourou pour les tests combinés entre le lanceur et le pas de tir ELA-4 (Ensemble de Lancement - 4)", précise ArianeGroup. Le vol inaugural d’Ariane 6 est prévu au second semestre 2020. Les étages supérieurs d’Ariane 6 sont équipés du moteur ré-allumable Vinci "qui permet au futur lanceur européen d’effectuer tous types de missions, quelles que soient la durée et l’orbite visées, notamment les déploiements de constellations de satellites. Sa principale caractéristique est sa capacité d’allumages multiples : Vinci pourra être ré-allumé le nombre de fois nécessaire pour placer plusieurs charges utiles en orbite au cours d’une même mission", rappelle ArianeGroup.

Le premier modèle de vol du moteur Vinci destiné au premier vol d’Ariane 6 est d’ores et déjà en cours d’intégration sur le site ArianeGroup de Vernon, tandis que celui d’Ottobrunn travaille déjà sur les chambres de combustion des moteurs Vinci et Vulcain 2.1 des lanceurs qui voleront entre 2021 et 2023. Suite au lancement de la production de série des 14 premiers lanceurs démarrée le 6 mai dernier, toute la chaîne industrielle est en marche pour produire les lanceurs qui voleront à partir du premier semestre 2021, conformément au calendrier établi avec les premiers clients d’Ariane 6. Le site brêmois d’ArianeGroup emploie actuellement environ 550 personnes hautement qualifiées, dont une centaine travaille dans le bâtiment inauguré ce jour. Tous les processus de fabrication et d’intégration des étages supérieurs reposent sur les technologies de l’industrie 4.0 pour produire au meilleur coût, rapidement et dans le respect de l’environnement.

Le nouveau concept interne d’intégration FLIC (Future Launcher Integration Concept) combine des informations en temps réel, des dispositifs en réseau, des systèmes de planification intelligents, des modèles 3D virtuels, de la réalité augmentée et des lunettes intelligentes. Le décapage de la structure en aluminium des réservoirs cryogéniques s’effectue selon le procédé de traitement de surface haute précision LST (Laser Surface Treatment), bien plus respectueux de l’environnement que les procédés chimiques employés jusqu’à présent. Enfin, l’isolation thermique extérieure des réservoirs d’ergols repose sur le système ETI (External Thermal Insulation), un procédé unique au monde élaboré en collaboration par ArianeGroup, l’ESA, le DLR et d’autres partenaires spécialisés. À Brême, ArianeGroup et MT Aerospace travaillent côte à côte. La filiale de OHB fabrique les structures métalliques des réservoirs d’hydrogène et d’oxygène dans un bâtiment qui jouxte le hall d’intégration où ArianeGroup équipe et intègre ces réservoirs dans avec le moteur Vinci et l’avionique.

 

Ariane 6 ArianeGroup Arianespace

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription