2
Espace
Ariane 6 face au Covid-19
Ariane 6 face au Covid-19
© ArianeGroup

| Pierre-François Mouriaux

Ariane 6 face au Covid-19

Quel est l’état d’avancement du développement du futur lanceur lourd européen, à six mois de l’échéance qui était encore annoncée à la veille de la crise sanitaire ?

Hôtes de l’AJPAE

André-Hubert Roussel, président exécutif d’ArianeGroup (maître d’œuvre industriel des programmes Ariane 5 et Ariane 6), et Daniel Neuenschwander, directeur des lanceurs à l’Agence spatiale européenne, recevaient le 9 juillet les membres de l’Association des journalistes professionnels de l’aéronautique et de l’espace (AJPAE).

L’occasion notamment de faire le point sur l’état d’avancement du développement du lanceur Ariane 6 (le plus grand programme de développement actuel de l’ESA), à la sortie du confinement provoqué en Europe par le coronavirus.

 

Un contexte malgré tout favorable

André-Hubert Roussel s’est d’abord félicité d’entendre deux grands leaders européens s’exprimer en faveur d’une Europe spatiale forte.

Ainsi Jan Woerner, directeur général de l’ESA, s’est-il déclaré favorable à l’utilisation d’Ariane 6 pour des vols habités et des missions de desserte de la Gateway, la future mini-station internationale sur orbite cis-lunaire.

D’autre part, depuis plusieurs semaines, le commissaire européen Thierry Breton encourage le développement de la génération du successeur d’Ariane 6 et de mini-lanceurs, tandis qu’il promet de passer auprès d’Arianespace une commande groupée de lanceurs d’un montant de 1 Md€.

 

Une nouvelle échéance

Le patron d’ArianeGroup n’a pas tergiversé : le vol inaugural d’Ariane 6, qui était encore annoncé pour la fin 2020 à la veille de la crise sanitaire, n’aura pas lieu avant le second semestre 2021.

En effet, malgré une fermeture très brève des bureaux d’étude et des sites de production, le niveau d’efficacité des équipes n’a pas encore atteint celui qui régnait en début d’année.

Cependant, les choses semblent avancer pour le mieux pour l’ensemble des moteurs, d’essais et de vol.

 

Du côté des essais

Les essais de mise à feu du moteur Vinci de l’étage supérieur d’Ariane 6, qui doivent se tenir sur le site du DLR (Centre aérospatial allemand) à Lampoldhausen (Bade-Wurtemberg), se retrouvent décalés au début de l’année 2021, tout comme les essais combinés qui se dérouleront au Centre spatial guyanais.

Le moteur P120C des propulseurs d’appoint, lui, doit encore subir un troisième et dernier essai à feu.

Initialement prévu pendant la période de confinement, il devrait finalement intervenir fin juillet ou début août, en fonction de la date de reprise des vols Ariane 5 (aujourd’hui annoncée pour le 28 juillet).

 

Du côté des moteurs de vol

Deux moteurs Vulcain 2.1, qui doivent équiper l’étage principal d’Ariane 6 et servir aux essais combinés en Guyane, ont été assemblés.

Le premier se trouve depuis le 8 juillet sur le banc d’essais d’ArianeGroup à Vernon, dans l’Eure, puis sera livré à l’usine d’ArianeGroup aux Mureaux, dans les Yvelines, pour intégration sur son étage.

Le second a été livré en Guyane.

Du côté du Vinci, trois moteurs sont également prêts : un premier pour les essais « à chaud » en Allemagne, un deuxième pour les essais combinés au CSG, et l’exemplaire de vol.

Tous sont arrivés sur le site d’ArianeGroup à Brême, pour être intégrés à leur étage.

 

Du côté du pas de tir

Le chantier d’aménagement de l’Ensemble de lancement dédié à Ariane 6 au CSG (ELA 4), mené sous la responsabilité du Cnes, connaissait de bonnes avancées jusqu’à la crise sanitaire.

Hélas, la situation s’étant massivement dégradée dans le département d’outre-mer, la productivité s’est retrouvée également considérablement réduite, obligeant à revoir les échéances.

Les bras cryogéniques en outre ont causé une série de soucis techniques, qui ont a priori été réglés.

Mais, dans l’attente des essais combinés, la prudence reste de mise, insistent André-Hubert Roussel et Daniel Neuenschwander.

Répondre à () :


Captcha
MAURICE BARNOIN | 21/07/2020 09:57

Très bonnes pages . Continuer S.V.P.

MAURICE BARNOIN | 28/07/2020 11:41

Continuez . . . .

| | Connexion | Inscription