6
Défense
Après les munitions, l’Ukraine et le Canada sur le front aéronautique
Après les munitions, l’Ukraine et le Canada sur le front aéronautique

| Marek Kaminsky 288 mots

Après les munitions, l’Ukraine et le Canada sur le front aéronautique

Le An-74TK-200 pourrait être « modernisé » dans une nouvelle usine au Canada

Accord ukraino-canadien

Antonov et le gouvernement du Québec pourraient signer un accord relatif à la production d’avions An-74TK-200 au Québec. Pour cela, la société ukrainienne aurait créé une filiale sur place et travaillerait de concert à l’implantation d’une usine avec la société canadienne Capital Hill Group, tel qu’il ressort d’un communiqué

Cet article est réservé aux abonnés numérique Web.

Ukraine Canada an-74TK-200 certification modernisation Capital Hill Group


Répondre à () :

Igor | 05/08/2021 14:08

Ce sont bien sûr des bonnes nouvelles. Mais malheureusement, l'usine à Kharkiv est quasiment morte. Elle ne produit rien depuis longtemps.

Georges GERARD | 07/08/2021 04:15

Beau projet pour l'europe

GERARD | 07/08/2021 04:17

Belle idée pour l'europe

BN | 11/08/2021 08:13

Un projet malheureusement bidon, au mieux mort né comme l’An32 avec l’Arabie Saoudite… l’aéronautique en Ukraine, c’est FINI ou presque.

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

Parole d'experts

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité