0
Industrie
Airbus veut accélérer dans le recyclage avions
Airbus veut accélérer dans le recyclage avions
© DR

| La rédaction 325 mots

Airbus veut accélérer dans le recyclage avions

Déjà actionnaire de Tarmac Aerosave, Airbus veut aller plus loin sur le segment du recyclage des avions de ligne. Avec d'autres partenariats à l'étude dans d'autres régions du monde.

14 000 avions à recycler en 20 ans

Avec 14 000 avions à recycler en 20 ans, soit l'équivalent de 700 avions par an, le marché ne peut laisser Airbus indifférent qui y a pris pied en créant la société Tarmac Aerosave en association avec Safran Aircraft Engines et le groupe Suez. Sauf que Airbus veut aller plus loin et cherche à nouer d'autres partenariats dans le monde, a indiqué Klaus Roewe, directeur et responsable d'Airbus Customer Services, lors d'un point visio avec la presse, à quelques jours d'un salon dédié au MRO et qui se déroule à Amsterdam.

Des annonces à Amsterdam et à Dubaï ?

Ce salon MRO pourrait être l'occasion pour les équipes d'Airbus Services de concrétiser la démarche qui en est officiellement au stade de la réflexion. Le prochain salon aéronautique de Dubaï pourrait être une autre fenêtre de tir d'autant que les Emirats Arabes Unis peuvent activer    sur le segment du recyclage avions des acteurs comme Emirates Engineering et/ou Etihad Engineering. De la MRO au démantèlement, il n'y a qu'un pas. Reste que le marché américain est à ce jour le plus important. Les plus grands "cimetières" d'avions se trouvent en effet aux Etats-Unis. La France en compte deux : Tarbes-Lourdes et Châteauroux; l'Espagne, un, à Teruel. 

Récupérer de la pièce détachée

Le démantèlement d'un avion de ligne, c'est du recyclage de matières utiles pour d'autres industries (exemple : aluminium pour les voitures) et c'est aussi une opération de récupération d'un certain nombre de pièces et éléments avions qui peuvent re-servir. Avec en plus l'avantage de disposer du label constructeur, une garantie supplémentaire pour l'acheteur. Airbus dispose d'ores et déjà d'une filiale sur le segment de la pièce détachée, Satair, et cette dernière a déjà commencé à élargir ses stocks et ses offres aux pièces détachées de seconde main. Deux activités, ré-utilisation et recyclage, qui ont l'avantage de s'inscrire dans l'air du temps et de générer de la recette.

Répondre à () :


Captcha
Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription