0
Industrie
Airbus A220 : Bombardier se retire du programme © Air Canada

| Yann Cochennec

Airbus A220 : Bombardier se retire du programme

Bombardier vient de revendre sa participation dans le programme d'avion de ligne qu'il avait lancé et depuis rebaptisé A220 à Airbus et au gouvernement du Québec.

La décision a une haute charge symbolique mais elle était attendue depuis plusieurs mois : le groupe canadien Bombardier a revendu sa participation résiduelle dans le programme d'avion de ligne qu'il avait lancé sous le nom de CSeries et depuis rebaptisé Airbus A220 au constructeur européen et au gouvernement du Québec. Au terme de cette vente, Airbus détient désormais 75 % d'Airbus Canada et le gouvernement du Québec les 25 % restants. Bombardier en retire la somme de 591 M$, "déduction faite des ajustements, dont 531 M$ reçus à la clôture, et se libèrera à l'avenir de son obligation de financement à l'égard d'Airbus Canada". Dans le cadre de cette transaction, le constructeur européen, via sa filiale Stelia Aerospace, a également acquis les capacités de production de production des lots industriels A220 et A330 de Bombardier à Saint-Laurent, au Québec. Enfin, il est prévu que la participation du gouvernement du Québec sera finalement rachetée par Airbus en 2026, soit trois ans plus tard que le calendrier initialement prévu lors de la création de la société en commandite Airbus Canada en juillet 2018. Pour Bombardier, les 591 M$ aideront au desendettement accumulé depuis le lancement du programme CSeries, rebaptisé A220, il y a maintenant vingt mois. Le programme A220 compte désormais 658 ventes à la fin du mois de janvier 2020.

Airbus A220 Bombardier CSeries

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription