0
Communiqués de Presse
Airbus a franchi une étape clé dans la réalisation du système d'augmentation par satellite EGNOS V3
Airbus a franchi une étape clé dans la réalisation du système d'augmentation par satellite EGNOS V3
© Airbus

| CP | Source : Air&Cosmos International 612 mots

Airbus a franchi une étape clé dans la réalisation du système d'augmentation par satellite EGNOS V3

Airbus a passé avec succès la revue critique de conception (CDR) du système d'augmentation par satellite EGNOS V3.

Fournir des services entièrement nouveaux aux utilisateurs maritimes et terrestres

L'EGNOS V3 (European Geostationary Navigation Overlay Service) est conçu pour ajouter des fonctions de sécurité essentielles pour les applications les plus critiques en matière de sécurité, telles que la navigation et l'atterrissage des avions, et fournira des services entièrement nouveaux aux utilisateurs maritimes et terrestres. EGNOS V3 est la deuxième génération du système de superposition et améliorera les performances du GPS et de Galileo. La nouvelle génération V3 d'EGNOS développée par Airbus introduira de nouveaux services basés sur des fréquences multiples de constellations multiples (GPS, Galileo), et intégrera une protection de sécurité sophistiquée contre les cyber-attaques. Le CDR du système couvre la conception fonctionnelle, les interfaces externes, les opérations, la sécurité, la vérification de l'intégration, la qualification et le déploiement.

Une avancée significative dans l'augmentation des satellites

François Gaullier, responsable des télécommunications & ; systèmes de navigation chez Airbus a déclaré : "EGNOS est un service clé à travers l'Europe dont beaucoup de gens n'ont jamais entendu parler, mais il est essentiel pour tant d'applications, du contrôle du trafic aérien aux opérations maritimes, et Airbus s'engage à poursuivre le développement du service. La réalisation de cette étape clé dans les délais prévus d'ici la fin de l'année nous rapproche encore un peu plus de l'amélioration des performances des systèmes de navigation par satellite pour les applications critiques en matière de sécurité." Javier Benedicto, directeur de la navigation à l'ESA, commente : "L'examen réussi confirme que le système EGNOS V3 multi-constellations et multi-fréquences constituera une avancée significative dans le domaine de l'augmentation des satellites. L'EGNOS V3 à venir marquera une étape importante dans l'élargissement de la précision, de la robustesse et de la couverture globale d'EGNOS, grâce à son utilisation de fréquences multiples provenant à la fois du GPS et de Galileo."

EGNOS est une composante du programme spatial de l'Union européenne

Le responsable du programme d'exploitation d'EGNOS au sein de l'Agence de l'Union européenne pour le programme spatial (EUSPA) Jean-Marc PIEPLU a souligné que "la robustesse accrue d'EGNOS V3 permettra à l'Europe de développer davantage sa résilience et aux acteurs européens de continuer à développer des applications multimodales. C'est en mettant l'accent sur la sûreté et la sécurité des utilisateurs que l'EUSPA continue de travailler au développement d'EGNOS avec les partenaires institutionnels et industriels." EGNOS est une composante du programme spatial de l'Union européenne et est géré dans le cadre de l'accord de partenariat établi entre la Direction générale de la défense, de l'industrie et de l'espace (DG-DEFIS) de la Commission européenne, l'Agence de l'Union européenne pour le programme spatial (EUSPA) et l'Agence spatiale européenne (ESA).

Trois centres d'opérations et 44 stations de surveillance à travers l'Europe 

EGNOS V3 s'appuie sur trois centres d'opérations et 44 stations de surveillance à travers l'Europe et au-delà. Il surveille les signaux des systèmes de navigation par satellite et génère des messages d'augmentation, diffusés à tous les utilisateurs grâce aux transpondeurs des satellites géostationnaires. Début 2018, Airbus s'est vu attribuer le contrat principal pour la phase de mise en œuvre d'EGNOS V3 par l'ESA pour le compte de l'Agence de l'Union européenne pour le programme spatial (anciennement GSA). Airbus construit actuellement la prochaine génération de satellites Galileo qui améliorera la précision du système ainsi que la robustesse et la résilience de son signal, ce qui sera essentiel pour la prochaine décennie numérique. Ils offriront de nouvelles capacités reposant sur des technologies très innovantes telles que des antennes à configuration numérique, des liaisons intersatellites, de nouvelles technologies d'horloge atomique et des systèmes de propulsion entièrement électriques. Les nouveaux engins spatiaux seront également plus flexibles et reconfigurables en orbite pour satisfaire l'évolution attendue des besoins des utilisateurs finaux.

Découvrez cet article sur Air&Cosmos International


Airbus Airbus Space Egnos Egnos V3 Galileo Navigation par satellite GPS ESA

Répondre à () :

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

Parole d'experts

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité