0
Aviation Civile
Air France – SNPL : le tribunal se juge incompétent
Air France – SNPL : le tribunal se juge incompétent
© Air France

| Léo Barnier

Air France – SNPL : le tribunal se juge incompétent

C'est un coup dans l'eau pour la direction d'Air France. Vendredi 3 juillet, le juge des référés du tribunal de grande instance de Bobigny s'est déclaré incompétent pour statuer sur le recours déposé contre le Syndicat national de pilotes de ligne Air France Alpa (SNPL AF Alpa). La compagnie souhaitait par cette procédure « autoriser le recours à l’arbitrage du Président d’Air France, afin de permettre la mise en œuvre des mesures prévues dans l’accord Transform 2015 pour les pilotes. »  Le juge des référés a estimé que seul un jugement sur le fond « a vocation à trancher la question soulevée » sur l'arbitrage.
 
La direction d'Air France a annoncé prendre acte de cette décision, qui doit être loin de la satisfaire. Elle veut en effet agir vite pour boucler la mise en place des mesures d'économie et de compétitivité du plan stratégique Transform 2015. Elle pourra ainsi se concentrer sur le plan Perform 2020, sensé remettre le groupe Air France-KLM sur le chemin de la croissance.

Air France a annoncé qu'en « conséquence, elle poursuivra la procédure auprès du Tribunal de Grande Instance de Bobigny statuant au fond. » Elle a néanmoins réaffirmé « la nécessité d'avancer rapidement sur le plan stratégique Perform 2020 par la voie du dialogue social. »

La décision de la direction de poursuivre le processus judiciaire risque de susciter l'ire des pilotes qui avaient déjà mal vécu la mise en référé de leur syndicat majoritaire. Emmanuel Mistrali, porte-parole du SNPL AF Alpa, a ainsi fait une déclaration à l'Agence France Presse pour souligner une démarche « particulièrement contradictoire » alors que la direction avait annoncé vouloir « tourner la page ».

Air France avait annoncé le dépôt de ce recours en référé le 15 juin dernier. Elle reprochait au SNPL AF Alpa de ne pas mettre en œuvre les réformes actées lors des négociations sur le plan Transform 2015. Elle avait ainsi souligné que les pilotes n'avaient amélioré leur productivité que de 13 %, alors que les autres catégories avaient atteint les 20 % fixés.

La direction avait ajouté que fin septembre 2015, « un point serait fait sur la situation économique de l'entreprise, sur l'état d'avancement des négociations et sur les souscriptions aux deux plans de départs volontaires (personnel navigant commercial et personnel sol) en cours. » Elle jugera ainsi de l'efficacité des mesures mises en place par Transform, ainsi que Perform – en phase d'accélération depuis avril dernier. Elle sera alors « en mesure de décider des actions nécessaires pour l'avenir d'Air France »

De nouvelles mesures d'économies pourraient voir le jour, avec des possibilités d'autres départs volontaires ou encore la diminution des tarifs préférentiels sur les billets d'avions pour ses salariés. La direction a en revanche démenti réfléchir à un plan de licenciements secs.

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription