advertisment-image

Inscription à la newsletter La Lettre de la Défense - réservée aux abonnés


0
Aviation Civile
Air France et le SNPL s'affrontent sur les chiffres de la grève
Air France et le SNPL s'affrontent sur les chiffres de la grève
© Air France

| Léo Barnier

Air France et le SNPL s'affrontent sur les chiffres de la grève

Les pilotes d'Air France n'ont pas l'air prêts à reculer. Au cinquième jour de leur grève, entamée lundi, la mobilisation reste forte avec plus d'une moitié de grévistes. Une bataille des chiffres s'est donc engagée entre la direction d'Air France et les syndicats de pilotes quant à la taille réelle de ce mouvement.

Selon Air France, le taux de pilotes grévistes était de 60 % du lundi 15 septembre, premier jour de la grève jusqu'au jeudi 17 septembre. Selon ses estimations – permises notamment par la loi Diard qui oblige les pilotes souhaitant exercer leur droit de grève de le déclarer 48 heures à l'avance – ce taux restera de 60 % jusqu'à la fin de la semaine. Seul le vendredi a connu un petit ralentissement avec une mobilisation inférieure, toujours d'après la compagnie.

Air France estime ainsi qu'en moyenne 40 % de ses vols, lors des quatre premiers jours de grève, ont été assurés. Des chiffres que conteste vivement le Syndicat de pilotes de ligne (SNPL), majoritaire dans la compagnie. Il déclare ainsi que lors de ses calculs, cette dernière a intégré tous les vols sous code Air France. C'est à dire ses vols propres, mais aussi ceux réalisés pour son compte par Hop! ou CityJet ainsi que les vols affrétés spécialement pendant la grève auprès de Corsair International, XL Airways ou Air Corsica...

Le SNPL considère qu'Air France a dû annuler 85 % de son programme de vol sur le premier jour de grève. Une barre qui aurait été franchie le mercredi. Le syndicat estime ainsi que la mobilisation s'est accentuée au fil des jours. Il dénonce également le recours massif aux pilotes-managers et les limites d'une telle solution. Air France en revanche annonce moins de 55 % d'annulations le vendredi 19 septembre, et environ 55 % pour les deux derniers jours de la semaine.

Les pilotes d'Air France ont reçu le soutien de leurs collègues des syndicats uniques de KLM (VNV) et plus récemment de Transavia (SNPL Transavia). Les pilotes de la compagnie à bas coût du groupe demandent à être «  associé aux discussions qui les concernent en premier lieu  ». Et notamment celles qui traitent du développement de Transavia France et de Transavia Europe, principaux points d'achoppement entre les pilotes et la direction d'Air France.

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription