advertisment-image

Inscription à la newsletter La Lettre de la Défense - réservée aux abonnés


1
Industrie
A350 : Airbus ressort la version fret de ses cartons
A350 : Airbus ressort la version fret de ses cartons
© Gecas

| La rédaction

A350 : Airbus ressort la version fret de ses cartons

Une version fret de l'A350 XWB était initialement prévue dans les projets de développement d'Airbus dès 2006. Le constructeur a décidé de la ressortir de ses cartons face au Boeing 777 Fret et surtout face au futur 777-300ERSF que poussent Gecas Cargo et l'israélien IAI.

Une version cargo de l'A350XWB dès 2006

Dès les débuts du programme A350XWB lancé lors de l'édition 2006 du Salon de Farnborough, Airbus a travaillé sur une version fret de l'A350-900 dont il était aussi prévu une version "régionale" et une version "extended range" ou rayon d'action accru. (Cf. Les dossiers d'Air & Cosmos sur le programme A350). La version fret de l'A350-900 visait à concurrencer le Boeing 777 Fret qui venait alors d'être lancé et qui affiche une capacité de transport de 100/102 tonnes sur 9 000km. Faute d'un intérêt suffisant à l'époque de la part du marché, Airbus prendra l'option de pousser l'A330-200 Fret, ciblant le 767 Fret, avec un succès commercial relatif. Pour autant, le constructeur européen n'a jamais eu l'intention de laisser Boeing sans concurrence sur le marché des avions cargos qu'il s'agisse d'appareils neufs ou issus d'une reconversion.

Trouver la bonne fenêtre de tir pour Airbus

Reste à trouver la bonne fenêtre de tir. La crise créée par la pandémie de covid-19 a clairement démontré, même si l'épisode du SRAS en 2003 en était les prémices, que le facteur santé n'affecte pas les échanges marchandises entre pays et donc le transport de fret par voie aérienne. Signe qui ne trompe pas : le trafic mondial de fret vient de retrouver ses niveaux de volume de l'année 2019. L'occasion donc pour Airbus de, cette fois, réellement investir le segment des avions cargos. Seuls long-courriers qui ont continué à se vendre, avec les ravitailleurs, au cours de l'année 2020. Relancer une version fret de l'A350-900 peut donc être considérée comme une option sérieuse, d'autant que cette version attaquerait le Boeing 777 Fret de biais avec une charge payante inférieure (en tonnage ou en volume) mais une distance franchissable au moins équivalente, voire même supérieure. Avec l'avantage de proposer des coûts d'exploitation très incitatifs face à un 777 Fret qui commence à prendre de l'âge.

Vers une seconde vie pour le Boeing 777-300ER

Il devient d'autant plus urgent pour Airbus d'agir que Boeing n'a pas fini d'élargir son empreinte sur le marché du fret, avions neufs et/ou reconvertis. Outre sa gamme de 767F/777F/747-400F/747-8F, le constructeur américain occupe aussi le marché de la reconversion d'avions passagers en avions cargos : 767-300 BCF, 747-400 BCF et désormais le 737-800 BCF et le 777-300ERSF. En clair, Boeing est en train de verrouiller définitivement le marché et il sera de plus en plus difficile de l'en déloger. Poussé par GE Cargo et l'israélien IAI, le 777-300ERSF, dont le premier exemplaire est en plein travaux de reconversion dans les ateliers d'IAI à Tel Aviv, vise le marché du remplacement du MD-11 Fret et des 747-400 Fret et 747-400 BCF sur la base de plus de 800 Boeing 777-300ER à reconvertir dans les prochaines années. Kalitta Air est le premier opérateur à s'être engagé mais d'autres vont suivre dans les prochains mois.

Répondre à () :


Captcha
Loufi | 16/03/2021 03:34

Comment airbus a pu négliger autant le fret ?

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription