7
Espace
Vega C : le premier vol se précise
Vega C : le premier vol se précise
© M. Pedoussaut / ESA

| Pierre-François Mouriaux 163 mots

Vega C : le premier vol se précise

Chaque fin de semaine, une image qui a fait l’actualité ou retenu notre attention. Le 15 avril, le premier étage du futur lanceur léger d’Arianespace a été transporté sur sa zone de lancement, au Centre spatial guyanais.

Le grand jour approche

Le 15 avril, le premier étage à ergol solide P120C du lanceur Vega C, le futur lanceur léger d’Arianespace développé par Avio, a été transporté sur la zone de lancement Vega (ZLV) du Centre spatial guyanais.

En ligne de mire : le vol inaugural de Vega C, programmé au mois de juin prochain (vol VV21).

 

C comme commun

Pour mémoire, l’étage P120C (qualifié en octobre 2020) est commun avec les propulseurs d’appoint du futur lanceur lourd européen, Ariane 6, qui doit pour sa part entrer en service d’ici la fin de l’année.

Le programme Vega C, tout comme le programme Ariane 6, a été décidé lors de la réunion ministérielle de l’Agence spatiale européenne de décembre 2014, à Luxembourg.

 

Sept charges utiles

Surmonté de son étage supérieur Z40, Vega C expédiera sur orbite moyenne Lares 2 (387 kg au décollage), un petit satellite de l’Agence spatiale italienne pour l’étude de la relativité générale par réflexion laser, ainsi que six cubesats européens de recherche.


Répondre à () :

JP | 01/05/2022 10:50

(JP). Le 4ème étage Avum de Vega C est propulsé par un moteur russe RD843. Ce moteur n'est sans doute plus disponible pour Vega compte tenu du contexte actuel. Existe t'il un stock en Europe de ce type de moteur, permettant de "tenir" quelque temps ? Ou bien faut-il d'ores et déjà prévoir de le remplacer et avec quel délai ? Existe t'il par ailleurs sur le marché un moteur de substitution, ou faudrait il en concevoir un ab- initio ? Bien cordialement.

JP | 02/05/2022 18:18

(JP). Mes questions semblent se poser avec acuité. C'est l'avenir de Vega qui est en jeu. A moins que se joue en Europe ce petit jeu obscur de ceux qui verraient bien disparaître Vega au bénéfice de lanceurs privés. Ce ne sont pas les projets qui manquent. Qu'en pensez vous ? Bien cordialement.

JP | 03/05/2022 13:11

(JP). Je m'étonne M. Mouriaux que les questions que je me pose n'attirent pas votre attention. Mais peut-être n'avez vous pas le droit de me répondre ! Bien cordialement

JP | 04/05/2022 15:14

(JP) @Xavier Tytelman. Peut être me ferez vous l'honneur d'une réponse à mes interrogations ci dessus ? Pour simplifier, l'avenir de Vega est-il compromis ? Bien cordialement.

| 05/05/2022 22:00

(Prof) @ (Jp) Vous vous croyez à l’école? Bien cordialement.

| 05/05/2022 22:08

@(JP) Il me semble que les Italiens d’Aero ont rassuré l’ESA. De plus, l’industrie aéronautique européenne du secteur privé est prête à prendre le relais des criminels russes.

| 05/05/2022 22:09

@(JP) Suite : Bien cordialement.

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité