Unseenlabs prépare une constellation multisectorielle
Unseenlabs prépare une constellation multisectorielle
© Unseenlabs

publié le 13 mai 2024 à 19:00

179 mots

Unseenlabs prépare une constellation multisectorielle

La startup bretonne entend révolutionner la surveillance maritime, terrestre et spatiale avec une nouvelle constellation de satellites, déployée en 2026.


Diversification

Créée en 2015 dans la banlieue rennaise, Unseenlabs est devenue le premier opérateur privé en France de cubesats dédiés à la surveillance du trafic maritime, avec à ce jour 13 cubesats BRO (Breizh Reconnaissance Orbiter) déployés sur orbite basse.

Le 30 avril, la startup a annoncé vouloir se doter en 2026 d’une nouvelle constellation unique au monde : elle sera capable de repérer et de suivre depuis l'espace les signaux radiofréquences d’engins et d’équipements à la fois navals, terrestres et spatiaux.

L’officialisation de ce futur « service multisectoriel complet » intervient deux mois après une levée de fonds record de 85 M€.

 

Objectifs visés

Le suivi des navires en mer doit permettre de lutter contre la pêche illicite et la piraterie.

La détection des véhicules ou d’infrastructures terrestres (blindés, systèmes d’artillerie, centres de commandement…) doit garantir une surveillance accrue des zones difficiles d’accès et des infrastructures critiques.

La surveillance spatiale (satellites et débris) doit éviter des collisions et évaluer la santé des actifs sur orbite.

Cette nouvelle constellation sera composée de satellites d’une masse de 150 kg, contre 6 kg actuellement pour les cubesats 6U BRO.

Commentaires
13/05/2024 19:00
179 mots

Unseenlabs prépare une constellation multisectorielle

La startup bretonne entend révolutionner la surveillance maritime, terrestre et spatiale avec une nouvelle constellation de satellites, déployée en 2026.

Unseenlabs prépare une constellation multisectorielle
Unseenlabs prépare une constellation multisectorielle

Diversification

Créée en 2015 dans la banlieue rennaise, Unseenlabs est devenue le premier opérateur privé en France de cubesats dédiés à la surveillance du trafic maritime, avec à ce jour 13 cubesats BRO (Breizh Reconnaissance Orbiter) déployés sur orbite basse.

Le 30 avril, la startup a annoncé vouloir se doter en 2026 d’une nouvelle constellation unique au monde : elle sera capable de repérer et de suivre depuis l'espace les signaux radiofréquences d’engins et d’équipements à la fois navals, terrestres et spatiaux.

L’officialisation de ce futur « service multisectoriel complet » intervient deux mois après une levée de fonds record de 85 M€.

 

Objectifs visés

Le suivi des navires en mer doit permettre de lutter contre la pêche illicite et la piraterie.

La détection des véhicules ou d’infrastructures terrestres (blindés, systèmes d’artillerie, centres de commandement…) doit garantir une surveillance accrue des zones difficiles d’accès et des infrastructures critiques.

La surveillance spatiale (satellites et débris) doit éviter des collisions et évaluer la santé des actifs sur orbite.

Cette nouvelle constellation sera composée de satellites d’une masse de 150 kg, contre 6 kg actuellement pour les cubesats 6U BRO.



Commentaires