7
Défense
Turquie : les livraisons du S-400 se poursuivent © Ministry of National Defence

| BOQUET Justine

Turquie : les livraisons du S-400 se poursuivent

La Turquie réceptionne fin août le second lot du système de défense S-400.

Le ministère de la défense turque a annoncé le 27 août que les livraisons du système de défense aérienne S-400 se poursuivaient. Ainsi a débuté la seconde livraison, et par la même se poursuit le déploiement du système de conception russe.

Alors que le contrat portant sur l'acquisition d'un système de défense aérienne longue portée a été conclu le 11 avril 2017, les livraisons ont quant à elles débuté cet été. Ainsi le premier lot est arrivé en Turquie entre le 12 et 25 juillet, lequel a attiré les foudres des Etats-Unis.

En effet, Washington a largement exprimé sa désapprobation quant au choix de la Turquie de se tourner vers du matériel de conception russe. Ankara, membre du programme F-35, a décidé, malgré les menaces de sanctions, de camper sur ses positions et a refusé de renoncer à l'acquisition des systèmes S-400.

Une décision mal vécue par les Etats-Unis, craignant que ce système puisse collecter et transférer des informations cruciales sur le F-35 aux forces russes, ce qui pourrait rendre l'appareil de cinquième génération obsolète plus vite que prévu. La sanction de Washington est donc tombée, et la Turquie pourrait ainsi être exclue du programme F-35. Une décision qu'Ankara a trouvée injuste mais qui ne l'empêche pas de se tourner vers l'avenir. La Turquie chercherait ainsi une alternative à l'appareil de Lockheed Martin.

S-400-5.JPG
© Ministry of National Defence

Turquie Russie S-400 F-35

Répondre à () :


Captcha
p.mass | 29/08/2019 16:45

Pas fiable du tout les Turques ! Ils ont déjà fait leur preuve lors des précédentes guerres mondiales en s'alliant avec les Nazis et en exterminant le peuple Arménien.

Ben | 29/08/2019 17:30

Qui s’y frotte aux turcs s’y pique

Lilitheking | 29/08/2019 19:10

Retournez à l école. La Turquie n a pas participé à la dernière guerre mondiale ! Les Turcs ont juste oublié d exterminer vos grands parents afin que vous ne racontiez pas de bêtises concernant le peuple Arménien !

Loup gris | 30/08/2019 02:19

Je vais te choker ta grand mère et les Arménien mérite ce qu'ils ont eu j'aurais préféré un me extermination plus massive vous ete jaloux des turc parce que un jour on sera plus meilleur que vous.

Jean-Loup FROMMER | 30/08/2019 10:40

Le 18 juin 1941, dans le contexte de la Seconde Guerre mondiale, l’ambassadeur d’Allemagne en Turquie, Franz von Papen, et le ministre des Affaires étrangères de Turquie, Şükrü Saracoğlu, signent un pacte d'amitié à Ankara. Entré en vigueur le même jour, il durera quatre ans. Toutefois, la Turquie n'adhérera jamais à l'idéologie nazie, proclamant sa neutralité vis-à-vis de l'Axe et des Alliés. Une analyse suggère par ailleurs que Hitler voulait voir entrer la Turquie dans l’Axe (celle-ci avait fait partie intégrante des Empires centraux et combattu aux côtés des Allemands lors de la Première Guerre mondiale). Le pacte devait durer dix ans, mais il est dissout le 24 octobre 1945, après la chute du Troisième Reich, lorsque la Turquie rejoint l’Organisation des Nations unies. Un plan d'invasion sera toutefois élaboré et programmé pour la fin 1942 : l'opération Gertrude. Il est à noter que lors de la Première Guerre mondiale, les Turcs étaient alliés avec l'Allemagne. Et c'est l'ambassadeur d'Allemagne en Turquie, qui le premier révélera le génocide des Arméniens en 1915. Génocide que la France a reconnu officiellement dernièrement. L'attitude turque, lors de la lutte contre Daesh, est des plus équivoque, profitant de cette lutte pour éliminer certains Kurdes, tout en achetant du pétrole à "l'état islamique", et se permettant d'abattre un avion bombardier russe… La situation n'est pas aussi simple, et un peu de modération dans certains propos serait le bienvenu, tout comme un retour aux faits historiquement avérés.

Gérard Lebeaupin | 30/08/2019 13:22

Lors de la Seconde guerre mondiale déclenchée par les nazis, la Turquie est restée NEUTRE. Cette précision ne diminue en rien le génocide perpétré pendant la Première guerre mondiale à une époque où les nazis n'existaient pas. " Celui que ne connaît pas l'histoire est condamné à la revivre ", Karl Marx.

bozkurt | 30/08/2019 18:20

ceux qui condamnent la Turquie pour les faits de 1915 et les arméniens,sont tous des hypocrites. le terme de génocide est employé pour la première fois pour le massacre perpétré par les nazis sur les juifs. avant, le mot génocide n existait pas. les hypocrites remontent ds le temp ,mais s'arrêtent en 1915, pour accuser la Turquie.et avant 1915 ? ailleurs ds le monde ,tout les massacres et ethnies exterminées , c était quoi ? si c'est rétrospectif, pourquoi personne n en parle, ds aucun parlement ou tribunaux?? c était pas des génocides ?? c était quoi, de la délinquance !! de la bagarre ??

| Connexion | Inscription