0
Aviation Civile
Transavia : Un Boeing 737-800 endommagé lors de son atterrissage à Nantes
Transavia : Un Boeing 737-800 endommagé lors de son atterrissage à Nantes
© Transavia

| Antoine Gardelle 311 mots

Transavia : Un Boeing 737-800 endommagé lors de son atterrissage à Nantes

Un 737 de Transavia France a été fortement endommagé lors de son atterrissage en France hier après un vol en provenance de Djerba en Tunisie.

Samedi 1er octobre, un Boeing 737 de Transavia France a subi d’importants dégâts structurels lors de son atterrissage à Nantes, en France. Aucun blessé n’a été signalé parmi les 160 personnes à bord. Selon airlive.net, la piste sur laquelle le Boeing 737 de Transavia a atterri, a dû être fermée entre 13 h et 16 h afin de dégager les débris.

Un vol reliant la Tunisie à la France

Le Boeing 737-800 effectuait le vol TO3943 au départ de l'aéroport international de Djerba Zarzis (DJE) en Tunisie, qui a décollé à 9h20 pour un voyage de 1 121 miles (1 805 km) vers Nantes. L'avion, âgé de 15 ans, immatriculé F-GZHA et portant le numéro de série 34901, a atterri à l'aéroport de Nantes Atlantique (NTE) à 13h06. Comme le montre ce tweet, l'avion a été laissé dans un état sinistré avec des dégâts sur les pneus du train avant, le train d'atterrissage et le fuselage.

Les causes de l’incident

Le rapport indique que les deux roues avant se sont détachées des bogies du train d'atterrissage alors que l'avion se posait. L'Aviation Herald rapporte que le 737 était en train d'atterrir "lorsque les deux pneus avant ont été endommagés, ce qui a fait rouler l'avion sur les jantes des roues avant." Il a ensuite quitté la piste et s'est arrêté sur la voie de circulation, dégagé de la piste mais laissant quelques débris derrière lui. Le Bureau d'Enquêtes et d'Analyses pour la Sécurité de l'Aviation Civile (BEA), l'organisme français chargé d'enquêter sur les accidents d'aviation, a ouvert une enquête sur cet incident.


Répondre à () :

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

Parole d'experts

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité