1
Défense
Thales donne des précisions sur la rénovation des CN-235 de l'Armée de l'Air et de l'Espace
Thales donne des précisions sur la rénovation des CN-235 de l'Armée de l'Air et de l'Espace
© AAE

| Gaétan Powis 776 mots

Thales donne des précisions sur la rénovation des CN-235 de l'Armée de l'Air et de l'Espace

La DGA avait déjà annoncé la rénovation des CN235-200 et CN235-300 de l'Armée de l'Air et de l'Espace mais une récente annonce de Thales a permis d'en savoir un peu plus sur les modifications qui seront apportées à ces 27 avions de transport tactique.

Une annonce de la DGA

La DGA avait notifié le 20 décembre 2022 à Sabena technics et Thales un accord-cadre en vue de la rénovation des CN-235 de l'Armée de l'Air et de l'Espace. Ce 18 janvier 2023, Thales a donné plus d'informations sur cette rénovation. Pour rappel, la DGA avait déjà annoncé que 19 CN235-200 et 8 CN235-300 allaient être rénovés prochainement, avec une première livraison d'un CN235-200 et un CN235-300 en tant que prototype pour la fin de l'année 2026. Le reste des appareils devrait être livré entre cette date et 2031.

Un communiqué de Thales

Thales a publié un communiqué de presse expliquant l'accord avec Sabena technics et une grande partie des modifications internes aux CN235 français. Thales et Sabena technics ont formé un Groupement Momentané d'Entreprise (GME) afin de répondre efficacement à cette demande. Concrètement, la rénovation comprendra :

  • Pour Sabena technics, depuis son site de Dinard, les modifications mécaniques et électriques des avions, l'intégration des équipements avioniques ainsi que la certification de type supplémentaire et la qualification militaire des CN-235-200/300 rénovés.
  • Pour Thales, la livraison de récepteurs GPS TopStarC, des systèmes de navigation inertielle, la suite TopDeck (qui équipe déjà les avions de transport régional ATR 72-600 mais qui sera spécialement repensée pour les CN-235 de l'AAE). Enfin, Thales équipera ces appareils de la dernière génération de radioaltimètres, immunes aux interférences 5G. Les sites de Bordeaux, Brive, Châtellerault, Toulouse, Valence et Vendôme seront mobilisés pour cette modernisation.

La nouvelle avionique permettra aux CN-235 français de s'intégrer dans la circulation aérienne et ce, sans aucune restriction. Comme décrit par Yannick Assouad, la directrice générale adjointe Avionique Thales, cette rénovation permettra aux CN235 de voler sous la cocarde française jusqu'en 2040 :

« Portée par une coopération étroite entre les équipes de la Direction générale de l’armement, de l’armée de l’Air et de l’Espace, de Sabena technics et de Thales, la modernisation de l’avionique des CN-235 offrira aux forces françaises un nouvel envol technologique. L’amélioration de la capacité opérationnelle de la flotte, sa plus grande disponibilité et sa durée de vie prolongée au-delà de 2040 apporteront un réel atout aux forces armées françaises. »

Philippe Rochet, président de Sabena technics, s'est également exprimé sur le sujet ;

« Ce projet majeur de modification avionique des CN235 CASA représente une avancée opérationnelle importante pour les capacités de l’armée de l’Air et de l’Espace à laquelle Sabena technics est particulièrement fier de participer. Le partenariat avec THALES concrétise une nouvelle fois notre aptitude à travailler ensemble de manière complémentaire et efficiente. Ce contrat confirme Sabena technics dans son rôle d’acteur majeur du CN235 CASA en combinant cette modification majeure avec notre rôle de maitre d’œuvre du MCO. »

CASA/Airbus Military CN-235

Le premier CASA CN235 vole pour la première fois en novembre 1983, grâce à une coopération entre CASA et IPTN lancée en janvier 1980. Les premier CN235-100 entrent en service dans l'Armée de l'Air et de l'Espace en 1991 mais sont rapidement modifiés aux standards 200 (sauf deux appareils). Le premier appareil (un CN235-100) est malheureusement perdu lors d'un crash le 17 décembre 2003. Jusqu'en 2003, l'AAE reçoit donc majoritairement des CN235-200 qui sont numérotés 045, 065, 066, 071, 072,105, 107, 111, 114, 123, 128, 129, 137, 141, 152, 156, 158, 160 et 165 et portent une immatriculation (des deux côtés de la cocarde, sur le fuselage) de IB à IT.

Le CN235-200 est une version améliorée du CN235-100, avec des renforts structurels permettant l'augmentation de la charge opérationnelle ou encore une portée opérationnelle accrue à pleine charge. 

Les CN235-300 sont livrés entre 2011 et 2013 afin de combler le départ des avions de transport tactique C-160 Transall de première génération. Ils sont numérotés 193, 194, 195, 196, 197, 198, 199 et 200 avec une immatriculation 62-HA à 62-HH. Cette variante est une version améliorée du CN235-200, avec une suite avionique EFIS d'Honeywell. La pressurisation est revue et permet de grimper à une altitude de 25.000 pieds (soit 7.620 mètres).

Ces appareils sont présents en métropole mais aussi ;

  • sur la base aérienne 367 Matoury (Guyane)
  • sur la base aérienne 190 Tahiti (Polynésie)
  • sur la base aérienne 186 Nouméa-la Tontouta (Nouvelle-Calédonie)
  • sur la base aérienne 188 Djibouti (Djibouti)
  • sur la base aérienne 181 Saint-Denis - La Réunion (La Réunion)
  • en opérations extérieures

Les CASA sont souvent utilisés pour des évacuations MEDEVAC rapides afin de transporter des blessés ou personnes ayant besoin de soins vers un hôpital équipé. De nombreuses îles sont en effet situées à plusieurs jours de navigation du premier hôpital pleinement équipé. L'utilisation de ces avions est donc primordiale. Ils sont aussi utilisés pour le transport de personnels, de fret et ce, avec une capacité d'aérolargage.


France Thales Sabena technics AAE Armée de l'Air et de l'Espace CN235 CN235-200 CN235-300 Avion de transport

Répondre à () :

Cmd. Dany | 18/01/2023 21:22

S’agit il d’une amélioration "a minima" ou seront ils upgradés au standard actuel avec notamment des widgets ? C’est dramatique d’apprendre que les derniers seront améliorés en 2031 !!!!!

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

Parole d'experts

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité