1
Espace
Thales Alenia Space champion de la navigation par satellite
Thales Alenia Space champion de la navigation par satellite
© ESA

| Pierre-François Mouriaux

Thales Alenia Space champion de la navigation par satellite

Le constructeur franco-italien a annoncé le 18 mai la signature de trois nouveaux contrats d’études, d’une part avec l’Agence spatiale européenne et d’autre part avec l'Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar.

Contrats signés avec l’ESA

Six mois après un contrat d’évolution de l’actuel système, l’Agence spatiale européenne s’est de nouveau adressée à Thales Alenia Space pour mener deux nouvelles études sur le futur système de navigation européen Egnos (European Geostationary Navigation Overlay Service), dans le cadre du programme H2020 de la Commission européenne.

Le premier contrat porte sur d’éventuelles évolutions d’Egnos pour le domaine de l’aviation. Elles visent à améliorer les performances afin d’augmenter la sécurité des atterrissages dans des conditions de visibilité dégradées, toujours sur la zone Europe.

Le deuxième contrat porte sur l’étude des évolutions nécessaires pour étendre au monde entier la portée des services proposés à l’aviation. Cette évolution utilisera le concept A-RAIM (Advanced Receiver Autonomous Integrity Monitoring) et la couverture globale de la constellation européenne Galileo.

 

Contrat signé avec l’Asecna

Sur financement de l’Union européenne, l'Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar et Thales Alenia Space vont mener conjointement l’étude du système de renforcement satellitaire SBAS (Satellite Based Augmentation System) pour l’Afrique et l’Océan Indien, dont le contrat de définition préliminaire de l’architecture avait été signé en février 2019.

Fondé sur le programme Egnos, l’ambitieux programme vise à renforcer, à partir de 2022, les opérations de navigation et de surveillance au cours de toutes les phases de vol et à améliorer la sécurité et l’efficacité des vols dans sa zone de responsabilité, sur l’ensemble du continent africain.

La précision, ramenée à l’ordre du mètre, l’intégrité, la disponibilité et la continuité de services seront améliorées et garanties pour les applications liées à la sécurité, dans l’aéronautique, mais également les transports maritime, ferroviaire et terrestre.

L’étude doit se conclure avant la fin de l’année. Elle prévoit la fourniture aux compagnies aériennes partenaires d’un service pré-opérationnel et de démonstrations, dont Thales Alenia Space vient de finaliser la recette du démonstrateur.

Répondre à () :


Captcha
Didier | 21/05/2020 02:10

Félicitations Voilà que le travail préliminaire mené pendant plusieurs années porte ses fruits et dotera le continent Africain de services très utiles

| | Connexion | Inscription