0
Défense

| GBelan

Terrorisme: La France invoque la solidarité européenne

 

 

 

Surprise  ! Le ministre de la défense Le Drian est à Bruxelle. Alors que tous les observateurs s'attendaient à ce que François Hollande invoque l'article 5 de la charte de l'OTAN, raison d'être de l'alliance atlantique, selon lequel une attaque contre un pays membre est une attaque contre tous, c'est l'article 42-7 du Traité de l'Union européenne qu'a activé l’exécutif français. Jean-Yves Le Drian, suivant la décision prise hier par le Président de la République devant le Parlement français réuni en Congrès, a invoqué la défense collective européenne. Une première  !

Ce mardi, les Etats membres de l'Union européenne ont répondu positivement à cette demande d'aide, a annoncé la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini. Mais au delà des pures déclarations de principe, l'engagement doit se mesurer par des moyens concrets...

 

Cet article 42-7 du traité de l'Union, inspiré de la charte de l'OTAN, prévoit qu'au cas où un État membre serait l'objet d'une agression armée sur son territoire, les autres États membres lui doivent aide et assistance par tous les moyens en leur pouvoir. C'est donc aux pays européens que la France sollicite une aide militaire pour frapper Daech en Syrie. Cette clause n'avait jamais été invoquée par un pays membre. Notamment parce que tous les pays de l'UE sont membres de l'OTAN, ce qui vidait de facto l'intérêt de cet article, que la France fait redécouvrir  !

 

C'est un véritable petit tsunami qui s'annonce en Europe. Selon cet article, les pays européens doivent porter assistance au membre qui l'invoque. Alors que l'Europe de la défense est à la traine et que l'ensemble des pays européens sombre dans une léthargie quand il est question d'éfforts ou de coopérations militaires.

 

Aujourd'hui, seuls cinq armées européennes frappent Daech en Irak : le Royaume-Unis, les Pays-Bas, le Danemark, la Belgique et l’Italie. Sur ces 5 pays, seul Londres frappe en Syrie aux côtés de la France.

 

L'initiative française est originale et osée. Et le message est clair : Paris met l'Europe face à ses responsabilités et ses contradictions. Les débats s'annoncent intéressants  ! Mais surtout l'Europe tient là une excellente occasion de se montrer solidaire et d'avancer (enfin) sur une défense commune. Où au contraire d'enterrer de manière définitive toute idée de défense européenne...

 

 

 

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription