1
Défense
Remplacement des Tornado allemands : objectif 2025
Remplacement des Tornado allemands : objectif 2025
© Luftwaffe

| BOQUET Justine

Remplacement des Tornado allemands : objectif 2025

Face à la question épineuse du remplacement des Tornado allemands, la ministre de la défense a annoncé qu'une décision finale devrait être prise d'ici 2023.

L'avenir des Tornado.

Depuis plusieurs semaines désormais, la question du remplacement des Tornado fait l'actualité défense. En effet, à la surprise générale l'Allemagne a fait le choix de se doter d'une flotte mixte d'avions de combat, en se dotant à la fois de 45 F-18 E/F et de 93 Eurofighter. Un choix qui ne fait pas l'unanimité et sujet à de nombreuses critiques. Face à cette division, l'Allemagne a finalement décidé de reporter le choix définitif à 2022, 2023 au plus tard. L'ambition étant ainsi de pouvoir lancer le processus d'acquisitions en 2025, afin de disposer d'un premier appareil en service dès 2030.

 

Entre Tornado et SCAF.

L'Allemagne se retrouve ainsi contrainte à devoir trouver une solution lui permettant de faire face au retrait de service de ses Tornado, le tout dans l'attente de l'arrivée du NGF, l'avion de combat développé dans le cadre du programme SCAF. Celui-ci devrait entrer en service autour de 2040. Mais la question du remplacement des Tornado semble un véritable casse-tête Outre-Rhin, où les opinions divergent dans un contexte bien particulier. En effet, alors que l'Allemagne pousse à l'intégration européenne et aux coopérations à l'intérieur des frontières de l'UE, la décision de Berlin de se doter de matériels américains pourrait être mal perçue par ses alliés. Et en même temps, les Etats-Unis continuent de faire pression sur l'Allemagne en agitant la question nucléaire, qui contraint dès lors Berlin à étudier l'option américaine. En effet, depuis plusieurs années, les Etats-Unis annoncent que la certification d'un appareil européen pour l'emport de la bombe américaine prendrait de nombreuses années, un temps estimé plus long que la certification du F-18 E/F. Un dilemme qui aurait donc finalement poussé Berlin à se doter d'une flotte mixte, malgré les contraintes financières, logistiques et humaines que cela entraîne.

 

Horizon 2025.

La décision de la défense allemande fait donc couler beaucoup d'encre, et les réactions se multiplient. Afin de donner une chance à son projet, la ministre allemande Annegret Kramp-Karrenbauer a annoncé que la décision devrait être prise par le parlement allemand autour de 2022 / 2023, revenant ainsi au prochain gouvernement.

Répondre à () :


Captcha
max | 09/05/2020 12:30

des eurofighters ou des rafales avec des asmp.a une solutions politiques pas sous l égide de l otan, bien mais ouille ouille...

| | Connexion | Inscription