0
Défense
Rafale : Premiers tirs d'expérimentation du missile Meteor © Ministère des armées

| ehuberdeau

Rafale : Premiers tirs d'expérimentation du missile Meteor

Deux Rafale, de l'armée de l'Air et de la Marine Nationale, ont procédé aux deux premiers tirs d'expérimentation du missile air-air longue portée Meteor.

Le ministère des armées a annoncé que deux Rafale ont participé le 13 fevrier 2019 aux deux premiers tirs d'expérimentation du missile Meteor. Il s'agissait d'un Rafale air piloté par du personnel du Centre d’expertise aérienne militaire (CEAM) de l’Armée de l’air et d'un Rafale Marine avec à son bord un pilote du Centre d’expérimentations pratiques de l’aéronautique navale (CEPA/10S) de la Marine nationale. Les deux appareils ont décollé de la base aérienne de Cazaux. Le premier tir a eu lieu en début d'après midi et le second dans la soirée, de nuit. 

Le communiqué précise que "ces tirs ont pu être réalisés grâce à la mise en œuvre par la DGA, du dispositif d’essai, comprenant la sécurité, l’instrumentation, la mise en œuvre des cibles, et la restitution des tirs, depuis son site situé sur l’île du Levant au large de Hyères, dans le Var".

Le Meteor est un missile air-air longue portée développé et produit par MBDA. Thales, Roxel et Saab participent aussi au programme.

Le Meteor est équipé d'un statoréacteur permettant de réguler sa vitesse et de voler sur une grande distance. Sa portée maximale n'a pas été officiellement dévoilée mais serait d'environ une centaine de kilomètres. Cependant la portée du missile peut varier en fonction des conditions du tir et du contexte de l'engagement. 

Le Meteor a été intégré sur les Gripen suédois, les Typhoon britanniques et sur le chasseur de Dassault dans son standard F3R. Lequel a été qualifié fin 2018. Il a aussi été commandé par l'Allemagne et l'Espagne pour leurs Typhoon. Le Meteor sera aussi integré sur les F-35B britanniques.

Le missile avait déjà fait l'objet de plusieurs vols et tirs d'essais puis de qualification réalisés par la DGA. Ceux ci ont permis de valider le bon fonctionnement de l'arme, son intégration sur le Rafale et les performances du missile vis à vis du contrat passé avec l'industriel. Les expérimentations sont réalisés par les forces, une fois le système réceptionné. Elles permettent de vérifier les performances de l'arme dans des scénarios opérationnels et de déterminer la doctrine d'emploi du nouvel équipement.  

Dassault Rafale MBDA Meteor

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription