Répondre à () :


Captcha
eltrovar | 26/03/2021 16:11

Les déboires de la classe Zumwalt, tant en termes de fiabilité pure, mais aussi en terme d'opérationnalité pause les limites de l'anticipation stratégique. Depuis de trop nombreuses années, les think tanks des directions militaires occidentales sont noyautés par les complexes militaro-industriels, qui théorisent essentiellement les scénarios d'évolutions géopolitiques qu'ils fantasment, et proposant en retour des matériels chimériques et inutilisables qui répondent à une logique de rentabilité, au lieu de faire une veille prospective sérieuse sur le monde tel qu'il évolue réellement et de se contenter de répondre aux cahiers des charges des besoins des armées. On peut citer dans cette même logique le F35 et les Carriers de la classe Ford.

Doumch | 26/03/2021 19:27

Tout à fait d accord. Et a dépenser des sommes astronomiques dans ces pgm, ils risquent de se faire distancer en terme de volume ou sur des prijets tel que les missiles hypersoniques ...

aceoner | 27/03/2021 03:30

eltrovar,bjr.les personnes en charge d elaboration de scenarii,devraient faire leurs classes,et aller se faire voir sur le terrain,cela couterait moins cher,l etude de faisabilite,serait viable,et ils videraient moins les caisses(pognon et pinard compris)

Luke | 27/03/2021 09:49

Je me demande si le SCAF ne prend pas ce chemin là.....

Toto | 27/03/2021 13:59

Bonjour, En français on dit "retiré du service", pas "décommissionné". Merci

MrJoe | 06/07/2021 16:20

La SCAF n'a pour seul objectif que le vol des brevets et technologies de Dassault par l'Allemagne. Ils sont incapables de faire un engin qui vole et tire droit, voir le dernier exemple en date, l'EF2000. L'allemagne faisait de la merde, la France s'est retirée et a fait le Rafale, toute seule. Le SCAF est un cadavre en prévision, car ça finira exactement comme avec l'EF/Rafale: Dassault d'un côté, les schleu de l'autre. C'est soit ça, soit Dassault disparait. Ce qui est probable, on l'a déjà fait avec aérospatiale,matra, snecma, alcatel, MAS, renault... On n'a,ni eu, ni n'auriont besoin de qui que ce soit pour fabriquer nos avions, et nos armes en général. A moins de traitres glorifiant "l'entente européenne et le couple franco-allemand".

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription