0
Défense
Premier vol du KF-21 en Corée du Sud
Premier vol du KF-21 en Corée du Sud
© ROKAF

| Gaétan Powis 580 mots

Premier vol du KF-21 en Corée du Sud

Ce 19 juillet, l'avion de conception sud-coréenne KF-21 a effectué son premier vol. Cet appareil doit permettre à la ROKAF de mettre à la retraite ses vieux F-4 Phantom II et F-5 Tiger II. La Corée du Sud n'est pas seule dans ce projet car l'Indonésie participe à hauteur de 20 % au développement de cet avion de combat de génération 4.5. Il s'agit pour l'instant de la version Block 1 mais une version améliorée Block 2 est prévue et une version Block 3 devrait permettre au KF-21 de passer à une génération supérieure et de challenger le F-35A.

Premier vol

Ce 19 juillet, le tout premier avion de combat sud-coréen KF-21 Boramae a décollé pour la première fois depuis la base aérienne de Sacheon (Gyeongsang du Sud, Corée du Sud). Le KF-21 est un avion de combat propuslé par deux réacteurs General Electric F414-GE-400K. L'appareil a effectué un vol de 33 minutes : décollage à 15h40 (heure locale) et atterrissage à 16h13. Le vol devait confirmer la bonne maniabilité de l'appareil alors qu'il évoluait à une vitesse de 400 km/h. L'Administration des Programmes d'Acquisition de la Défense (DAPA) a d'ailleurs annoncé que la prochaine étape sera l'essai à une vitesse supersonique. Il s'agit d'un aboutissement pour un projet lancé en 2001 et cherchant au départ à remplacer les avions de combat F-16. Désormais, le KF-21 doit permettre à la Force aérienne sud-coréenne (ROKAF) de se séparer de plusieurs types d'appareils :

  • 69 F-4E Phantom II de combat
  • 156 F-5E Tiger II de combat
  • 29 F-5F Tiger II d'entrainement

D'après l'agence de presse Yonhap, une fois l'avion entièrement approuvé, une seconde phase de tests sera lancée en 2026. Elle sera centrée sur le développement des différents systèmes d'armes et ce, jusqu'en 2028. Yonhap précise aussi que l'avion devrait posséder une capacité de guerre électronique ou encore la possibilité de tirer le missile air-air courte portée AIM-2000 IRIS-T et le missile air-air longue portée Meteor de MBDA.

La base aérienne n'était pas ouverte au public ni à la presse mais des photos ont été rendues publiques via la page Facebook de la ROKAF. La publication est disponible à la fin de l'article.

Incomparable à un F-35A... pour l'instant !

Il faut noter que le KF-21 Block 1 sud-coréen et le F-35A américain ne sont pas comparables : le F-35 est un avion de 5ème génération alors que le KF-21 Block 1 est un avion de génération 4.5 avec une furtivité partielle, supérieure à un avion de combat F-16 mais inférieure à un avion de combat F-35 ou F-22. Par ailleurs, la version Block 1 - contrairement au F-35A - ne dispose pas d'une soute à munition. De fait, il est obligé de transporter ses missiles et bombes sur des points d'encrages externes, diminuant ainsi sa furtivité déjà partielle. 

Cependant, un Block 2 avec une soute à munition est prévue et comprenant une furtivité équivalente à un F-117. Elle sera suivie par un Block 3, aux caractéristiques comparables à un F-35A.

Le premier avion supersonique made in South Korea

A propos des États-Unis, l'industrie aéronautique sud-coréenne n'a d'ailleurs pas eu un soutien total de leur part puisqu'ils ont refusé des transferts de technologie, notamment sur le radar électronique à antenne active (AESA), le système de recherche et de suivi infrarouge, le pod de ciblage électro-optique et le brouilleur de fréquences radios. De fait, ces technologies ont été développées par les entreprises sud-coréennes.

C'est un bon en avant conséquent pour l'industrie aéronautique sud-coréenne : lorsque le KF-21 aura passé le mur du son, la Corée du Sud sera la huitième puissance à avoir développé un avion supersonique (après les États-Unis, la Russie, la Chine, la France, la Suède, le Japon et le conglomérat Royaume-Uni, Allemagne, Italie et Espagne). Il s'agit aussi du projet militaire le plus cher pour la Défense sud-coréenne, avec un total de 7,8 milliards de dollars alloués au développement. La Corée du Sud n'est pas le seul pays participant au programme puisque l'Indonésie est très intéressée et participe à hauteur de 20 % des dépenses.


Corée du Sud ROKAF KF-21 Indonésie MBDA Meteor iris-T

Répondre à () :

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

Parole d'experts

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité