1
Défense
Premier tir réussi de l'AGM-183A... après trois échecs !
Premier tir réussi de l'AGM-183A... après trois échecs !
© Lockheed Martin

| Gaétan Powis 776 mots

Premier tir réussi de l'AGM-183A... après trois échecs !

Après trois essais infructueux, l'USAF a enfin réussi à tirer un missile hypersonique AGM-183A depuis un B-52H. Construit par Lockheed Martin, ce missile sera utilisé pour propulser un planeur hypersonique et manœuvrable, lui permettant de percer les défenses anti-missiles modernes.

Un essai enfin réussi...

Le 14 mai, un bombardier B-52H de l'Armée de l'Air américaine (USAF) a décollé depuis la base aérienne d'Edwards (Californie, États-Unis). Il était équipé d'un missile hypersonique Air-launched Rapid Response Weapon (ARRW) AGM-183A. L'avion s'est dirigé vers l'océan Pacifique afin de procéder au tir du missile. 

L'essai a

Cet article est réservé aux abonnés numérique Web.


Répondre à () :

| 18/05/2022 22:58

Merci monsieur Powis pour cette article très intéressant. Nous avions osé croire que le France serait le premier pays occidental à réussir un tir de missile hypersonique. C’est encore raté...

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

Parole d'experts

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité