1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Espace

0
Couverture
© CAST
07/06/2019 16:55 | Par Pierre-François Mouriaux

Premier lancement orbital chinois depuis la mer

Chaque fin de semaine, une photo qui a fait l’actualité ou retenu notre attention. Le 5 juin, la Chine a procédé au lancement d’une fusée Longue Marche 11 depuis une base flottante en mer Jaune.

On se souvient de la plateforme Odyssey de la société Sea Launch, consortium formé avec des capitaux provenant de Norvège, Russie, États-Unis et Ukraine. Entre mars 1999 et mai 2014, cette ancienne plateforme de forage pétrolier offshore, transformée en base de lancement flottante, avait servi à 36 lancements de fusées russo-ukrainiennes Zenith pour des missions commerciales géostationnaires.

Mais, entre mars 1964 et mars 1988, c’est au large du Kenya que les Italiens furent les premiers à utiliser deux plateformes pétrolières reconverties (mais fixes), Santa Rita et San Marco.

 

Comme un silo de missile.

Afin de se rapprocher davantage de l’équateur pour ses lancements orbitaux, la Chine vient également de se doter d’une plateforme de lancement maritime mobile. Visiblement large comme un terrain de football, semi-submersible, elle fonctionne comme un silo de missile, chassant le lanceur hors de son tube de lancement, avant l’allumage du premier étage.

La plateforme chinoise, apparemment sans nom officiel, a été inaugurée le 5 juin à 4h06 UTC, avec le décollage d’une fusée Longue Marche 11, depuis la mer Jaune, entre la Chine et la péninsule coréenne. Pour mémoire, le LM 11 est un lanceur léger à quatre étages et à propergol solide.

La mission aurait permis la mise sur orbite basse de 7 charges utiles, dont 5 commerciales. Parmi elles figure le mini-satellite d’observation de la Terre Jilin-1 High Resolution 03A (de la classe des 100 kg ?).

Chine Lancement offshore Longue Marche Photo de la semaine

Répondre à () :

| Connexion | Inscription