2
Défense
Pourquoi la Marine veut 10 Caïman de plus
Pourquoi la Marine veut 10 Caïman de plus
© Jean-Marc Tanguy

| Jean-Marc Tanguy

Pourquoi la Marine veut 10 Caïman de plus

Au lancement du programme NH90 en France, la Marine s’était vu octroyer 27 appareils. Ils seront bientôt tous livrés pour 2022. Pas assez.

Des parcs hétérogènes

En 2022, la Marine nationale aura pris livraison des 27 NH90 prévus au lancement du programme en France. Il ne reste plus que trois exemplaires à réceptionner. Mais on le sait, depuis le début, cette flotte accumule les imprévus. Le plus évident étant d’être arrivée avec près de cinq ans de retard, obligeant à prolonger plus que de raison les Lynx (40 ans d’âge en moyenne) et à acquérir deux H225, depuis transférés à l’Armée de l’Air. En plus, la marine doit jouer avec des parcs hétérogènes, et elle sait d’ores et déjà qu’elle devra traîner les conséquences de cette situation pendant… « 20 ans ».
 

350 à 400 M€ à trouver pour le ministère des Armées

En outre, le niveau de maintenance préventive excède « de 60 % les prévisions initiales ». Si l’on y ajoute de nouveaux besoins, comme la lutte contre le terrorisme, le besoins de soutenir les forces spéciales en entraînements et en opérations aéromaritimes, les calculs sont faits, il lui faut… 10 Caïman Marine de plus ! Problème : la Marine a déjà été bien gâtée ces derniers mois, avec pas moins de 16 hélicoptères (d’occasion) qui doivent lui permettre d’attendre la nouvelle génération, le Guépard. Pas sûr, donc, que le Ministère des Armées trouvera les quelque 350-400 M€ pour financer ces engins, même si le mot magique « terrorisme » permet de casser en général quelques tirelires. 

Des Airbus Helicopters H225 à la place ?

La logique voudrait plutôt lui substituer des Airbus Helicopters H225 : moins chers, plus disponibles, et en plus, fabriqués en France, là où le Caïman Marine dépasse guère les 50 %, selon le périmètre de ce qui est pris en compte. A l ‘origine du lancement du NH90, la Marine exploitait 12 Super Frelon et 40 Lynx. Les Super Frelon avaient dû être retirés du service de façon accélérée du fait de leur vieillissement, obligeant même dans un premier temps à recourir à des Caracal des Armées de Terre et de l’Air pour tenir les contrats d’alerte SAR. Des Dauphin SP avaient aussi été loués pour le plot de Hyères (Var).

Répondre à () :


Captcha
Loess | 04/08/2020 18:34

NH 90 Appareil de qualité dommage des manques opérationnels...

Domerc | 12/08/2020 23:03

Des gloutons prédateurs ces sales militaires. Les politiques tjs aussi faibles. Il faut les mettre au pas. C'est à ceux qui paient des impôts d'être consultés. La cause du mal développement ce sont les militaires.

| | Connexion | Inscription