0
Espace
[Poisson d'avril] Derniers préparatifs pour la mission Crew 4 / Minerva
[Poisson d'avril] Derniers préparatifs pour la mission Crew 4 / Minerva
© M. Cherfi / Air & Cosmos

| Pierre-François Mouriaux 463 mots

[Poisson d'avril] Derniers préparatifs pour la mission Crew 4 / Minerva

J-19 pour le second vol spatial de l’astronaute italienne Samantha Cristoforetti, qui comptera à nouveau de nombreuses expériences européennes et internationales, notamment de l’Agence spatiale italienne.

Date de lancement encore incertaine

Le départ de la mission Crew 4 / Minerva approche à grands pas : il est aujourd’hui prévu le 20 avril à 10h37 UTC depuis le pas de tir 39A du Centre spatial Kennedy, en Floride.

Le maintien de la date dépendra de la répétition générale du lancement du superlanceur lunaire SLS de la Nasa, qui devrait avoir lieu ce week-end, puis du lancement et du retour de la mission privée Axiom 1 à destination de la Station spatiale internationale, a priori du 6 au 16 avril.

 

Un nouveau vaisseau

Pour cette quatrième mission habitée opérationnelle, SpaceX va utiliser une nouvelle capsule Crew Dragon, baptisée Freedom (liberté, en anglais).

Quatre astronautes y prendront place : les Américains Bob « Farmer » Hines, Kjell Lindgren et Jessica Watkins, ainsi que l’Italienne Samantha Cristoforetti.

Ce sera la seconde mission pour cette dernière, ancienne pilote de l'Armée de l'Air italienne et membre du corps des astronautes européens depuis 2009, aujourd’hui âgée de 44 ans.

Lors de sa mission Futura, du 23 novembre 2014 au 11 juin 2015, Samantha Cristoforetti avait séjourné 199 jours, 16 heures et 42 minutes autour de la Terre, s’attribuant à l’époque le record européen de longévité dans l’espace, battu en 2020 par son compatriote Luca Parmitano.

[Jusque là, tout est vrai...]

 

Une nouvelle expérience... fumeuse

Le programme de la mission Minerva, qui devrait durer jusqu’au mois de septembre, sera tout aussi chargé, avec de nombreuses expériences européennes et internationales, notamment proposées par l’Agence spatiale italienne (ASI - Agenzia Spaziale Italiana).

Tout récemment, une nouvelle expérimentation a été ajoutée : le four à pizzas SAM (Speciale Aerospaziale Microonde), développé par la startup Pesce Grosso.

[Pesce grosso en italien signifie gros poisson]

On se souvient que Samantha Cristoforetti avait mené en 2015 l’expérience ISSpresso (une machine servant le café expresso dans des récipients fermés, pour éviter que le breuvage ne s’échappe dans l’ISS), proposée par le producteur de café Lavazza et l'entreprise d'ingénierie Argotec.

[Cette précision est parfaitement vraie, la suite totalement fausse]

L’idée du four SAM, elle, n’avait pas été validée par la Nasa et l’entreprise d’Etat russe Roscosmos, car trop gourmande en électricité.

Mais de nouveaux panneaux solaires i-Rosa ont été installés l’an dernier à l’extérieur de la station par Thomas Pesquet et son collègue américain Shane Kimbrough, autorisant désormais l’emport d’un tel équipement.

SAM doit donc être livré en juin avec le vaisseau-cargo ravitailleur automatique Dragon CRS 25 de SpaceX, et sera installé à bord du module-laboratoire européen Columbus, à côté de l’aquarium Bugia de Bugatti Aerospace (Bugatti Giroscopio Aquario).

[Bugia en italien signifie mensonge]

 

Pour en savoir plus

Lancé en avril 2021 en même temps que la mission Alpha de Thomas Pesquet, le portail ISS News de la Société Astronomique de France vous permet de suivre régulièrement (et en français) l’actualité à bord de l’ISS.

https://iss-news.saf-astronomie.fr/


Répondre à () :

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité