2
Défense
Pentagone budget 2022
Pentagone budget 2022

| Bastien Carris 313 mots

Pentagone budget 2022

L’US Navy demande des financements supplémentaires pour effectuer une poussée sur les drones

Demandes de financements

La proposition de budget pour 2022 publiée le 28 mai dernier contient plusieurs demandes de financements de l’US Navy, relatifs à des drones sous-marins (UUV), de surface (USV) et aérien (UAV). Parmi les projets concernés, le Unmanned Carrier Launched Airborne Surveillance and Strike (UCLASS), qui a été récemment restructuré pour se recentrer autour du MQ-25 Stingray, et le Unmanned suface vehicle/vessel, qui s’inscrit dans la stratégie de la Navy Future Surface Combattant. La Navy demande pour ses deux programmes les sommes respectives de 268,9 millions et 375,6 millions de dollars (respectivement 221,02 millions et 308,72 millions d’euros au taux actuel).

Programmes

Le MQ-25 Stingray est un programme de drone furtif embarqué sur porte-avion. Son poids est de 4500 kg. Il est chargé du ravitaillement en vol et de missions ISR (Intelligence, surveillance and reconnaissance). Les livraisons doivent être complétées en août 2024. En contrepartie de ces demandes de financements, d’anciens programmes sont annulés. Ainsi, les bâtiments Littoral Combat Ship et Landing Ship Dock, ou les avions de combat F/A-18-A-D et mini-drones RQ-21 Blackjack sont décommissionnés pour un montant qui atteindrait 1,3 milliards de dollars (1,07 milliards d’euros).

Motivations

« Il y a des investissements additionnels pour la Navy et l’Air Force, pour faire face à la concurrence stratégique avec la Chine » indique un communiqué du Pentagone. Dans un ouvrage paru en 2016 aux Etats-Unis, « The Hundred-Year Marathon. China’s secret strategy to replace America as the Global Superpower »- qui a été primé par l' US Special Operations Command en 2017- le consultant du ministère américain de la Défense Michael Pillsbury détaille longuement les méthodes chinoises, dont le « Assassin’s Mace ». Une tactique qui consiste, pour le faible, à frapper le fort sur ses points faibles, mais aussi à porter d’office un coup décisif. Reste à savoir si les demandes de financements de la Navy tiennent compte des méthodes chinoises en cas de conflit.

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription