4
Défense
Pas de version navale pour le Tempest
Pas de version navale pour le Tempest

| Baptiste Guillou 281 mots

Pas de version navale pour le Tempest

Le Tempest devrait effectuer son IOC dès 2035, pour autant l'absence de partenariat supplémentaire pour Londres risque fortement d'augmenter les coûts et de réduire son attractivité [...] (281 mots)

Cet article est réservé aux abonnés numérique Web.

Répondre à () :


Captcha
KasugaKyosuke | 28/05/2021 23:39

Et bien tant mieux, cela ressemble à une nouvelle erreur des anglais et autres pays qui avaient été dans le program eurofighter. Le program eurofighter et son typhoon qui avait alors par la suite (il y a pas si longtemps d'ailleurs), compris son erreur et avait commencé à suivre l'exemple du Rafale. Les pays européens n'ont rien appris de leurs erreurs passé. Si l'Europe était plus unie et collaborative, ils auraient déjà compris et accepté le faite que s'est quasiment toujours Dassault aviation qui a vu juste et les bonnes idées. D'ailleurs le projet nEUROn en est la preuve. Dassault était le maître et leader du projet, et se fût une réussite totale.

Aurelien | 02/06/2021 01:03

Le problème n'est pas là. Si l'Europe manque d'unité en matière de défense c'est pour une raison très simple : tous les pays n'ont pas les mêmes besoins. La France en particulier a une politique beaucoup plus "offensive" à l'étranger, sans parler de l'arme nucléaire. La plupart des autres pays européens n'ont pas ces besoins et donc pas du tout le même politique de défense. Si Dassault "a toujours vu juste" c'est uniquement du point de vue des français. Et c'est là le principal problème à coopérer avec les allemands pour le SCAF : ils ne partagent pas la même vision que nous.

vvdb.fr | 29/05/2021 21:15

l'Inde a-t-elle des velléités pour posséder des portes avions ?

Richard | 30/05/2021 14:26

L'inde à déjà des portes à avions armés de Mig de mémoire

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription