2
Espace
Pangea Aerospace teste avec succès son moteur aerospike
Pangea Aerospace teste avec succès son moteur aerospike
© Pangea Aerospace

| Pierre-François Mouriaux 188 mots

Pangea Aerospace teste avec succès son moteur aerospike

Chaque fin de semaine, une image qui a fait l’actualité ou retenu notre attention. Le 16 novembre, la startup catalane a annoncé avoir réussi l’essai au banc d’un moteur-fusée aerospike.

Technologie Nasa

Pangea Aerospace est née en 2018 à Barcelone avec l’ambition de développer le premier moteur-fusée à tuyère aerospike au monde, à la fois fabriqué en impression 3D, cryogénique (oxygène et méthane liquides) et réutilisable.

En juin dernier, elle s’est associée à une autre startup espagnole, Aenium, spécialiste de la fabrication additive métallique, pour utiliser, développer et commercialiser des systèmes de propulsion basés sur un matériau additif développé par la Nasa : le GRCop 42.

L’espoir était alors d’effectuer au dernier trimestre de cette année le premier essai au banc de leur démonstrateur DemoP1.

 

Partenariat avec le DLR

A l’occasion du salon Space Tech Expo Europe, qui s’est tenu du 15 au 17 novembre à Brême, en Allemagne, Pangea Aerospace a annoncé avoir réussi les premiers essais au banc du démonstrateur DemoP1, menés au centre d’essais à Lampoldshausen (Bade-Wurtemberg) de l’agence spatiale allemande (DLR).

Le moteur à tuyère aerospike de 20 kN de poussée a été allumé à plusieurs reprises, et a fonctionné jusqu’à 160 secondes d’affilée sur un même essai.

L’intérêt de la technologie aerospike est de réduire d’au moins 15 % la consommation d’ergols pour le lancement de satellites.

Répondre à () :


Captcha
Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription