2
Défense
OAK lance la production du Mig-35
OAK lance la production du Mig-35

| Baptiste Guillou 365 mots

OAK lance la production du Mig-35

Après des années de développement, MIG lance enfin son MIG-35, héritier direct du MIG-29.

4++ 

Développé depuis 2007 comme chasseur multi-rôle de 4ème génération ++, le MIG-35 est sur le point d’entrer en production initiale selon son constructeur, Russian Aircraft Corporation (OAK en russe). 6 appareils de présérie auraient déjà été fournis pour des essais au sein de la VVS. Son fabricant, dans l’éventualité d’une commande a d’ores et déjà investi plusieurs millions d’euros pour une mise à niveau de sa chaîne de production. Le MIG-35 est disponible en trois versions : entraînement (UB), monoplace de combat (C ) et biplace de combat (D).

Une concurrence difficile 

Son achat longtemps évoqué au sein des forces russes semble aujourd’hui dans l’impasse, Moscou souhaitant notamment concentrer ses budgets sur le SU-57 qui représente pour les décideurs militaires l’avenir du combat aérien. Mais des rumeurs persistantes signalent la volonté de commander un petit lot d’une trentaine d’appareils, ce qui semblerait logique au vu des tests réussis ces dernières années. La patrouille acrobatique « Striji » pourrait elle aussi trouver un remplaçant à ses six MIG-29 /29UB. Du côté des exportations, le marché Argentin peut offrir une commande honorable à MIG, pour contrer les blocages britanniques récents. Il pourrait garantir une sécurité d’approvisionnement tout en fournissant à Buenos Aires une redoutable capacité aérienne en cas d'accrochage avec les Typhoon de la RAF basés dans les Malouines . S’il fut un temps envisagé pour l’Egyptian Air Force, il fut écarté au profit de 24 MIG-29M/M2, la dernière évolution du MIG-29K.

Détails techniques 

Propulsé par deux moteurs RD-33MK, il peut évoluer à Mach 2,25. Son plafond est de 16 000 mètres pour une autonomie au combat de 1100 kilomètres. Pour les charges utiles, il dispose de 9 points d’emports pour un maximum de 6500 kilos. Son avionique moderne dispose de 3 écrans LCD en couleur. Pour la désignation, il pourra être équipé du pod de nouvelle génération T220. Son positionnement est assuré par le BINS-SP2, la même centrale inertielle que le SU-57. Il dispose selon les besoins de différents radars, le PESA RP-35 et l’AESA Zhuk-A/AM pour l’export. L’emport d’un OSL 13SM-1 est également prévue de série. Le brouillage des menaces SAM étant assuré par la nacelle MSP-418 KE. Une remotorisation avec le RD-33MKM toujours en cours de développement est envisagée.

Répondre à () :


Captcha
Mokar bel Moktar | 19/05/2021 12:48

Grosse performances alaire, dommage que le mig-29 n'est jamais pu être engagé dans de bonnes conditions.

Mamadou Koné | 20/05/2021 19:34

Cool, bonne nouvelle

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription