9
Défense
Nouveaux vols du F-117 mais le secret persiste !
Nouveaux vols du F-117 mais le secret persiste !
© USAF

| Gaétan Powis 726 mots

Nouveaux vols du F-117 mais le secret persiste !

En 2008, l'USAF annonce officiellement retirer du service actif ses bombardiers furtifs F-117. Quelques années plus tard, des F-117 sont aperçus en train de voler aux États-Unis et le 2 mai dernier, un F-117 était justement aperçu sur la base aérienne de Savannah. Un secret rigoureux entoure toujours ces avions mais l'USAF a bien confirmé que certains ont été sortis de leur retraite.

Mise à la retraite...

En 1983, l'Armée de l'Air américaine introduit en grand secret le F-117 Nighthawk au sein de sa flotte d'avions de combat. Le secret qui entoure cet appareil s'étend jusqu'à son existence même car il représente un game changer pour l'USAF : il s'agit du premier avion de combat furtif produit en série au monde... en pleine guerre froide. Un peu moins de 60 avions ont été opérationnels et ont participé aux différentes opérations de combat américaine, en commençant par le Panama en 1989 et en terminant par l'Irak en 2003. La flotte de F-117 est mise à la retraite en 2008 ; les avions sont jugés trop vieux, ils avaient été conçus sans l'aide d'un ordinateur rendant ainsi leurs designs beaucoup moins efficace que le B-2. Ils devenaient aussi trop cher à entretenir.

Exemple d'un hangar climatisé où sont stockés la cinquantaine de F-117. Il est possible de voir que les ailes des avions ont été détachées pour maximiser la place.
Exemple d'un hangar climatisé où sont stockés la cinquantaine de F-117. Il est possible de voir que les ailes des avions ont été détachées pour maximiser la place. © USAF
Exemple d'un hangar climatisé où sont stockés la cinquantaine de F-117. Il est possible de voir que les ailes des avions ont été détachées pour maximiser la place.

En théorie, cette retraite devait s'effectuer dans le cimetière d'avions de la base de Davis-Monthan (Arizona, États-Unis). Cependant, leur technologie reste encore très sensible et les avions ont été tout simplement stockés dans leurs propres hangars sur leur base d'affectation, soit l'aéroport Tonopah Test Range (Nevada, États-Unis). Les hangars seraient climatisés et maintenus à température constante, démontrant un peu plus le grand intérêt de l'USAF à garder ces appareils en bonne condition.

L'aéroport en question fait partie du Complexe de la base aérienne de Nellis ; il s'agit d'une zone de plus de 40.000 km² (soit 1/13ème de la France ou la totalité de la Suisse) réservée aux Forces armées américaines et institutions fédérales. Ce très grand espace permet aussi de tester (ou dans ce cas-ci, de stocker) à l'abri des regards indiscrets des technologies, véhicules, avions secrets,... qui équiperont les différentes composantes du Département de la Défense. En dehors de l'accès déjà très restreint, des zones à l'intérieur de ce complexe sont totalement interdites d'accès et même de survol, comme la Zone 51, pour ne citer que la plus connue.

... ou presque !

Au milieu des années 2010, plusieurs images de F-117 en vol commencent à émerger. En 2019, l'USAF confirme qu'aucun des 51 F-117 stockés n'a été détruit. Il n'y a en revanche aucune information officielle sur le nombre de F-117 en état de vol. Il y aurait, d'après plusieurs estimations, quatre F-117 actuellement utilisés par l'USAF à des fins d'entrainements et de recherche.

Agresseur furtif

Le Nighthawk est le seul modèle d'avion furtif américain qui n'est pas utilisé en première ligne. Il peut donc servir en tant qu'agresseur furtif afin d'entrainer les pilotes de chasses américains et alliés. L'état-major de l'USAF peut ainsi utiliser un autre avion furtif à la place des F-22. Il peut aussi prendre la place de F-35 dans ce rôle et donc de diminuer leurs heures de vol afin de limiter la maintenance nécessaire à un moment où plusieurs dizaines de F-35 sont cloués au sol en attendant de voir leurs moteurs révisés. Il n'empêche, le nombre de F-117 actifs resterait toutefois faible et leur manœuvrabilité est très mauvaise par rapport au F-35 et encore plus par rapport au F-22.

C'est dans cette optique qu'un F-117 a été aperçu sur la base aérienne de Savannah (Géorgie, États-Unis) : il s'agit d'un des quatre grands centre d'entrainement au combat aérien et du 2 au 15 mai, la base accueille l'exercice Savannah Sentry. Il consiste à entrainer les pilotes à voler lors d'opérations complexes, d'effectuer des missions aériennes offensives ou défensives comme le largage de munitions ou encore la défense contre des missiles de croisière. Pour cet entrainement, la base accueille : 

  • des avions de combat F-16, F-35A et F-22
  • des avions ravitailleurs KC-135 et KC-46
  • des avions d'entrainement T-38
  • un F-117 qui effectue en générale deux sorties par jour
L'avion en question sur la base de Savannah. Le symbole TR signifie qu'il est affecté sur la base aérienne de Tanopah Test Range.
L'avion en question sur la base de Savannah. Le symbole TR signifie qu'il est affecté sur la base aérienne de Tanopah Test Range. © Gherardo Fontana
L'avion en question sur la base de Savannah. Le symbole TR signifie qu'il est affecté sur la base aérienne de Tanopah Test Range.

Recherches en furtivité

Le 23 janvier 2022, un F-117 était aperçu dans la zone "Saline" de l'espace aérien R-2508 du Complexe de Nellis. La particularité de ce vol est que l'avion furtif avait ses bords d'attaque, la majorité de son fuselage et ses queues recouverts d'une peinture "miroir".

F-117 avec un camouflage "mirroir".
Photo du F-117 avec un camouflage "mirroir" sur ses bords d'attaque. ©
F-117 avec un camouflage "mirroir".
F-117 mirroir (2).jpg
Le même F-117 mais photographié de profil ©
F-117 mirroir (2).jpg

Au début de cet article, il était précisé que les informations étaient peu précises concernant les F-117 en vol. Il y a encore moins d'informations sur cette peinture. A priori, elle servirait à réduire la signature infrarouge des avions. Cette peinture semble concerner les avions furtifs puisqu'un F-22 et un F-35 ont déjà été aperçu avec une peinture similaire, comme le montre la photo ci-dessous.

F-35 disposant d'une peinture mirroir.
F-35 disposant d'une peinture mirroir. © Elijah Delgadillo
F-35 disposant d'une peinture mirroir.

Répondre à () :

| 05/05/2022 23:45

Merci à Monsieur Gaetan Powis de Tenbossche pour cette information qui nous renvoie à l’expérience de 40 ans que les USA ont en matière de furtivité. Non seulement il nous faudra 100 ans pour découvrir des technologies plus performantes, mais en plus cela doit nous faire réfléchir sur notre incapacité chronique à innover dans les technologies les plus pointues.

Flo | 06/05/2022 01:36

Dans 100 ans, le F35 sera (peut-être) opérationnel !

| 06/05/2022 21:28

(Julien) L’avance technologique américaine est énorme, évidemment. Dassault n’est nulle part dans les technologies d’après demain. Je crois que le plan B est une fumisterie grotesque. Hélas !

| 06/05/2022 21:49

(JB) @Julien. Dassault a raison de se désintéresser du "militaire" qui exige une recherche permanente et des investissements qui ne sont malheureusement plus à sa mesure. Dassault n’a même pas été capable de mener seul à son terme son propre projet Neuron ... Serge Dassault avait eu l’honnêteté de le reconnaître.

Davor | 06/05/2022 21:38

Il vous en reste un en Serbie mais il est en pièce détachée

| 06/05/2022 21:40

Un ? C’est pas beaucoup, ça.

| 07/05/2022 11:07

Enfin, on connaît le plan B de Dassault ! Pas idiot de racheter les F117 US...

| 07/05/2022 11:07

Enfin, on connaît le plan B de Dassault ! Pas idiot de racheter les F117 US...

| 07/05/2022 11:12

(Marc) Faux ! Selon le Canard Déchaîné, le plan B de Dassault a déjà un nom! Le Hibou NG ...

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité