advertisment-image

Inscription à la newsletter La Lettre de la Défense - réservée aux abonnés


2
Défense
Mythes et réalités des nouveaux drones stratégiques chinois
Mythes et réalités des nouveaux drones stratégiques chinois

| Marek Kaminsky

Mythes et réalités des nouveaux drones stratégiques chinois

Active depuis 2018 dans le domaine aérien, la Zhongtian Feilong Intelligent Technology a récemment fait la une des tabloïds en présentant un nouveau drone Male et surtout un drone furtif qui se veut un équivalent au B-21 "Raider" américain.

Feilong 1 

Présenté pour la première fois au salon international de Zhuhai en 2018, le Feilong 1/Flying Dragon 1 vient de terminer avec succès ses essais en montagne. L’appareil qui a effectué son vol inaugural en janvier 2020 se situe dans la catégorie des drones MALE (Medium Altitude Long Endurance). Son architecture extérieure le rapproche de son homologue construit par la CASC, le CH-5 (Caihong-5). Dans le détail, le Feilong-1 dispose d’une MTOW de 3200 kilos pour un emport de 500 kilogrammes de charge utile sur quatre points d'emports. Sa vitesse de croisière est de 240 km/h, mais aucune information concernant son moteur n’a été dévoilée. Pour ses missions ISR, il est équipé d’une boule EO/IR. Les derniers tests dans l’ouest de la Chine lui ont permis de confirmer sa capacité à voler dans les régions montagneuses et escarpées et ce, avec des conditions météorologiques dégradées. Selon son constructeur, il est conçu pour les missions ISR, de transport, de surveillance maritime et de prévention des feux de forêts. Ses spécifications n'ont toutefois rien de révolutionnaires.

Feilong 2 

Dans la course aux nouveaux bombardiers furtifs qui s’est engagée depuis plusieurs années, Zhongtian Feilong Intelligent Technology. souhaite apporter sa contribution pour compléter le H-20 qui fait lui l'objet d'une commande officielle. Elle a récemment présenté son prototype dénommé Feilong 2 ou Flying Dragon 2. Les premières photographies publiées sur le réseau social WetChat montrent une aile volante subsonique conçue pour les frappes de haute-précision sur les postes de commandements, bases aériennes et porte-avions en mouvement. Il disposerait aussi de capacités ISR, BDA (Battle Damage Assesment) ainsi qu’une possibilité d’emport d’un essaim de drone suicides en soute. Ce drone disposerait d’une charge utile de 6 tonnes pour une autonomie supérieure à 7000 kilomètres. Sa vitesse de croisière serait de 780 km/h pour un plafond de 15 000 mètres. Sa conception lui permettrait d’emporter un radar SAR/GMTI et des capteurs SWIR aptes à être utilisés dans des conditions météorologiques difficiles. Son design furtif et sa peinture spécifique lui offriraient une SER (Surface Equivalente Radar) identique au F-35 de Lockheed Martin. Les autorités chinoises inquiètent de l'émergence du B-21 « Raider » de l'US Air Force l'ont régulièrement présenté comme un désastre technologique et industriel avant même son premier vol. Mais surtout le 1e avril dernier Feilong a fait voler un "drone gigogne" capable d'emporter en soute un essaim de mini-drones kamikazes et ISR (EO/IR, EW). Sachant que de nombreux centres universitaires chinois maîtrisent désormais parfaitement le vol des drones en essaim, comme celui des ailes volantes.

Quelle crédibilité ?

Zhongtian Feilong Intelligent Technology, filiale de ZT Guide poursuit une stratégie de développement d’une importante gamme de drones, allant des VTOL au MALE, jusqu'à l'UCAV furtif donc. Si les deux premiers types de drones utilisent des technologies depuis longtemps éprouvées, il en est autrement pour le Feilong-2 qui devra utiliser des procédés sans les avoir précédemment testés. Zhongtian est basé à Xian au coeur de l'écosystème des bombardiers stratégiques chinois avec notamment Xi'an Aircraft Industrial Corporation (XAC) qui réalise les H-6 et le futur H-20. Évoluant primairement dans la conception et la fabrication d’équipements électroniques, elle a su depuis 2018 se faire une place dans le milieu très fermé des drones, en intégrant la CADC (Chinese Aerospace Defence Companies), chargée de soutenir les forces armées chinoises. Son catalogue de produits propose également des véhicules terrestres autonomes, des munitions guidées et des « cloud » sécurisés. Si cette compagnie n’a pour le moment vendu officiellement aucun de ses drones au gouvernement chinois, elle détient toutefois une licence (comme les 1000 autres entreprises de la BITD), lui octroyant l'autorisation de fournir l'APL en matériels militaires. En effet, celle-ci profite de la montée en puissance des acteurs privés pour satisfaire ses besoins opérationnels, ce que les chinois appellent la « military-civil fusion ». Pour cela, la Zhongtian Feilong dispose de financements et de moyens avantageux, dont la contrepartie consiste à remettre ses travaux au gouvernement, sans pour autant directement lui appartenir. Si cette compagnie peut sembler un peu trop récente pour réaliser un tel appareil, elle dispose néanmoins de cinq points qui font la force du conglomérat industriel chinois: Loi du nombre, Participation de l'Etat, Régularité du succès, Partage des acquis, Innovation technologique. Aussi, même si l'Institut 601 et 611 restent en position de leader sur le segment des drones furtifs, il est probable que Feilong cherche à démontrer sa capacité, comme Kronstadt en Russie ou Kratos aux Etats-Unis, à réaliser un drone ailié qui accompagnerait le H-20 pour délivrer des essaims de drones.
 

Feilong 1.jpg
Feilong dispose d'un démonstrateur larguant des mini-drones ISR et Kamikazes .jpg ©
Feilong 1.jpg

Répondre à () :


Captcha
Colombey-les-Deux-Mosquées الله عظيم | 01/05/2021 14:29

Ils sont motivés et vont passer le cap des 200 milliard annuel en budget. Les Chinois sont on peut plus pragmatique, et savent très bien ou ils vont. Ils deviendront un problème quoi qu'il arrive.

Elyo | 04/05/2021 18:37

Bonjour j'ai apprécié cet article par contre dans le titre j'aurai omis le mot "réalités" et gardé seulement le mot "mythes" car la Chine pratique une désinformation permanente orchestrée par le PCC qui ne sait plus où donner la tête pour endormir sa population

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription