0
Maintenance
MRO : Tarmac Aerosave ouvre un quatrième site à Vatry
MRO : Tarmac Aerosave ouvre un quatrième site à Vatry
© DR

| La rédaction

MRO : Tarmac Aerosave ouvre un quatrième site à Vatry

Face au stockage grandissant d'avions de ligne, Tarmac Aerosave ouvre un quatrième site industriel sur l'aéroport de Paris-Vatry, portant sa capacité globale à 270 appareils.

Stockage avions : la demande reste forte

Face à la forte demande de stockages avions suite à l'immobilisation des flottes de compagnies aériennes, Tarmac Aerosave avait réussi à adapter les capacités de ses trois sites de Tarbes, Teruel et Toulouse-Francazal. Une équipe dédiée aux stockages avions les plus urgents a été créée, les opérations de maintenance et les recyclages non urgents ont été reportés, les parkings réorganisés en reculant les avions déjà stockés en long terme. Puis, au début du mois d'avril, pour faire face au flux des arrivées, certains recyclages ont au contraire été avancés, pour libérer de la place sur les parkings. Tarmac Aerosave avait ainsi réussi à augmenter sa capacité totale de 25%. Pas assez puisque cette capacité sera d'ores et déjà utilisée à 90 % à la fin du mois de juin avec l'arrivée de nouveaux appareils.

Capacité pour 30 avions de plus à Vatry

D'où la décision d'ouvrir ce quatrième site industriel sur l'aéroport de Paris-Vatry. Cette ancienne base de l'OTAN dispose d'une piste longue de 4 000 m et de parkings adaptés aux tonnages accueillis. Autres avantages de l'aéroport de Paris-Vatry : une ouverture 24h/24 et sa proximité géographique avec d'autres plateformes européennes d'envergure : Paris, Londres, Amsterdam, Francfort, Bruxelles. Avec les 60 000 m2 d'aires de parkings avions mis à leur disposition, les équipes de Tarmac Aerosave dirigées par Rémi Paillassa, nommé chef de projet, vont pouvoir traiter 30 avions. Cela porte la capacité totale de Tarmac Aerosave à 270 avions.

Actions de maintenance

Pendant le stockage, période qui peut aller de quelques semaines à plusieurs mois, l'appareil doit être maintenu en état de vol de façon à repartir en service à tout moment. Par conséquent, stocker un avion implique donc de disposer des agréments de maintenance. L'entretien  diffère selon la durée d'immobilisation et selon les types d'appareils. Jusqu'à 3 mois de stationnement, on parle de "Flight Ready Conditions", il s'agit de "parking actif". La remise en service d’un avion immobilisé depuis moins de trois mois, maintenu prêt à décoller, demande moins d’une semaine. Au-delà de trois mois, l'avion passe en "stockage", soit un stationnement long terme. 

Dans tous les cas, l'avion bénéficie à son arrivée des mesures de protection des parties sensibles (étanchéité des moteurs, trains, sondes...), de la vidange des fluides et d'un emplacement "en dur" sur un parking adapté à son tonnage. Ensuite, l'avion bénéficie de visites quotidiennes, hebdomadaires, mensuelles. Lors d'une exploitation normale, TARMAC Aerosave est également agréé pour effectuer les visites A, B, C, D pendant toute la vie de l'avion.

 

 

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription