4
Défense
Motorisation militaire: Un casse-tête chinois
Motorisation militaire: Un casse-tête chinois

| Baptiste Guillou 373 mots

Motorisation militaire: Un casse-tête chinois

Désormais en service actif, le WS-10B va profondément améliorer les capacités du "Dragon Vigoureux". Néanmoins, l'industrie chinoise devra résoudre le casse-tête concernant la motorisation du J-20.  [...] (373 mots)

Cet article est réservé aux abonnés numérique Web.

Air & Cosmos
Déjà abonné ?

Répondre à () :


Captcha
CHARLES FALCON | 17/05/2021 23:25

La lecture de l'article ne laisse pas de doutes sur le retard chinois en matière de motorisation. En arriver à développer un moteur militaire sur la base du cfm 56, un moteur civil qui a 20 ans d'âge au moins, laisse songeur. En fait la Chine, dans beaucoup de domaines technologiques, affiche encore, semble t'il, un net retard par rapport à l'Europe et aux USA.

Colombey-les-Deux-Mosquées الله عظيم | 19/05/2021 19:28

Avoir 200 milliard et s'être reposé sur les moteurs des autres fabriqués sous licence c'est ballot !

Elyo | 29/05/2021 09:43

On peut aussi penser que le reste des soi-disant réussites technologiques chinoises comme le J20 etc ... n’est que de l’enfumage du PCC destiné aux admirateurs crédules de l’Empire du Milieu. Il est vrai aussi que passer de producteur de quincaillerie en tous genres à la haute technologie est pas facile

Stefanini | 22/07/2021 21:33

Ressemblance au rafale

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription