1
Défense
LUMIBIRD entre au capital de CILAS
LUMIBIRD entre au capital de CILAS

| Yannick Genty-Boudry 402 mots

LUMIBIRD entre au capital de CILAS

Avec cet investissement, LUMIBIRD complète son "offre" dans le domaine du laser, y compris militaire, après avoir repris la composante "Télémètres lasers de Défense" de SAAB en mars dernier

Entrée dans le capital d’une pépite et « verrouillage »

LUMIBIRD vient d’acquérir les 37% de parts (ArianeGroup est majoritaire avec 60%) que le groupe AREVA détenait dans la société « Compagnie industrielle des lasers » (CILAS). Au détriment de MBDA et Safran, qui étaient également intéressés par cette « pépite ». LUMIBIRD est elle-même soigneusement « verrouillée », pour éviter de tomber aux mains d’investisseurs étrangers. Si 39,4 % de son actionnariat est coté à la Bourse de Paris, l’actionnaire majoritaire reste son président, Marc Le Flohic, qui via sa holding Esira en contrôle près de 52 % des parts et 61,75% des droits de vote. Au Conseil d’administration de LUMIBIRD, en plus de M. Le Flohic, siègent également son épouse Gwenaëlle, et M. Jean-François Coutris en tant que représentant de Esira.

Investissement de souveraineté

Selon les déclarations de M. Marc Le Flohic, cet investissement permettrait le maintien « d’une filière souveraine dans le domaine des lasers », et « l’émergence d’un nouvel acteur de taille critique suffisante ». Le but est donc de faire émerger non seulement un « champion » français du laser, mais également d’acquérir d’autres pépites européennes du secteur. En mars dernier, dans le cadre d’un accord avec Saab, Lumibird a repris son activité « Télémètres laser de Défense » à Göteborg. LUMIBIRD s’est spécialisé dans les lasers pour applications dans le secteur médical, l’expérimentation en laboratoire et la métrologie, les LIDAR, la télémétrie et le guidage pour le spatial, la détection d’obstacles, le pointage, le guidage, la télémétrie et la vision nocturne pour le secteur de la défense.

Cilas, une entreprise bien implantée dans les lasers

Spécialisée dans les lasers destinés au civil et au militaire, CILAS participe à plusieurs projets d’importance. Les forces armées utilisent ses désignateurs lasers depuis plusieurs années. Ce sont des équipements fournis par CILAS qui ont été intégrés à la mission de la NASA sur Mars, envoyée en juillet 2020. En février dernier, un mémorandum était signé entre CILAS, MBDA et SIGN4L (entreprise spécialisée dans l’électronique domiciliée aux Emirats Arabes Unis) pour le développement de systèmes lasers dans la lutte anti-drones. Dans ce domaine, le laser HELMA-P pourrait évoluer en système « pour neutraliser les roquettes, artilleries et mortiers » selon le ministère de la défense. CILAS dirige également le consortium TALOS (Tactical Advanced Laser Optical System), spécialisé dans les technologies d’armes laser, et auquel MBDA prend part. Enfin CILAS est un acteur critique dans le domaine de la dissuasion en raison de ses compétences sur les communications satellites par laser. 

Répondre à () :


Captcha
Max | 21/07/2021 19:37

Le démonstrateur laser sur tourelle HELMA-P à dépassé les attentes des ingénieurs lors des essais de tirs contre des drones à Biscarosse sous l'égide de la DGA.

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription