5
Espace
L’industrie spatiale française à la conquête du public
L’industrie spatiale française à la conquête du public
© SpacEarth Initiative

| Pierre-François Mouriaux 731 mots

L’industrie spatiale française à la conquête du public

En lançant l’opération SpacEarth Initiative, la filière spatiale française compte valoriser auprès de nos concitoyens les enjeux stratégiques et les bienfaits d’une activité vitale mais pourtant mal connue.

Une situation paradoxale

Bien que particulièrement présent dans l’actualité ces derniers temps (mission Alpha de Thomas Pesquet, essor du tourisme spatial, sélections de nouveaux astronautes en Europe et aux Etats-Unis, perspective d’un retour sur la Lune, déploiement de constellations, envoi de nouveaux satellites Galileo…), l’espace aujourd’hui n’est pas

Cet article est réservé aux abonnés numérique Web.


Répondre à () :

Hannosset Étienne | 09/12/2021 20:51

Je suis séduit par cette initiative mais néanmoins interrogatif... L’initiative est neuve et intéressante. Le but est de faire de l’Europe (j’imagine l’UE) un leader mondial. Donc ça m’intéresse. Mais, j’ai la désagréable impression qu’en réalité c’est, encore une fois, un projet franco-francais... D’un côté, le Président Macron veut RENFORCER la SOUVERAINETÉ EUROPÉENNE et madame Pecresse critique l’arrogance de la France (même si les états members de l’UE parlent plutôt en off de la naiveté de la France) et d’un autre côté des franco-francais parlé de la grandeur et de la necessité de l’Europe de Bruxelles... Peu importe, ça n’interesesse pas le français moyen. Triste.

Vallet benoit | 10/12/2021 11:05

La recherche c'est passionnant. La conquète spaciale très bien. Son financement comme toute activité, c'est le consommateur final lambda qui le supporte, soit en achetant des produits issus de la recherche, soit en versant des impôts, des taxes, des dons. Je comprends que les chercheurs souhaitent conquérir le public : mais comment ? Je ne vois pas beaucoup de retombée concrète pour le financeur lambda. Ha si, le GPS pour ce qui est du spacial ! C'est une retombée bien faible. Politiquement les retombées sont importante : dynamisme de l'économie. Mais ça ce n'est que de l'espoir. Il y a des dizaines d'années, on nous promettait des chaudières individuelles nucléaires ! Un gramme d'uranium devait chauffer un pavillon pendant cinq ans. La recherche ne peut pas nous vendre que des promesses : c'est déja le domaine des politiciens, cela fait double emploi. Quand une entreprise finance un projet, elle se donne le droit de recevoir un bénéfice. Pourquoi n'en est-il pas de même pour le financeur Lambda ? Parce que ce sont des promesses que l'on finance...

Mb78690 | 10/12/2021 17:40

"préserver notre rang de leader mondial" : Trop tard c'est déjà plus le cas.

Petrau | 14/12/2021 17:24

Il se trouvera toujours des esprits simples pour dénigrer. Si cela leur fait du bien, c'est très positif, car c'est sans importance

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité