0
Défense
Les tensions en Crimée relancent les besoins turcs en défense aérienne
Les tensions en Crimée relancent les besoins turcs en défense aérienne
© TRS

| Yann Cochennec

Les tensions en Crimée relancent les besoins turcs en défense aérienne

La décision de la Russie de « sécuriser » ses installations en Crimée donne encore plus d'acuité aux besoins de la Turquie de renouveler son système de défense aérienne moyenne et longue portée. La Turquie a fait le choix du système proposé par la Chine tout en décidant « d'étendre la validité des offres » et en demandant au consortium Eurosam, qui regroupe MBDA et Thales, de « clarifier et d'améliorer son offre ».

 

Une offre française qui repose sur son système SAMP/T, associant missiles Aster 30 et radars GM400 dont la dernière version plus puissante pourrait fournir une désignation d'objectif suffisante pour l'interception de missiles balistiques de courte portée. Reste maintenant à travailler sur l'amélioration de l'offre, notamment sur les contreparties industrielles demandées par l'industrie de défense turque.

 

C'était d'ailleurs l'un des objectifs de la visite récente à Ankara de Marwan Lahoud, président du GIFAS, et de Laurent Collet-Billon, Délégué général pour l'armement (DGA). Une visite commencée par un séminaire franco-turc de défense et qui s'est finie par une rencontre avec les dirigeants de Turkish Aerospace Industries, le « joyau » de l'industrie aérospatiale turque.

 

Dans son discours d'introduction au séminaire, le DGA a soigneusement évité d'évoquer le dossier T-Loramids de défense aérienne turque tout en rappelant les coopérations déjà engagées entre industriels français et turcs : avions de surveillance maritime Meltem, avion de transport A400M, satellite d'observation Göktürk et batterie de radars Cobra.

 

Histoire de souligner que Français et Turcs peuvent aller encore plus loin. D'autant que l'article 5 du Traité de l'Atlantique Nord oblige la France à prêter assistance militaire à la Turquie si cette dernière devait subir une agression. « Tout le monde oublie cet article 5 mais il est important », souligne Marwan Lahoud.

 

 

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription