0
Les Dossiers d'Air&Cosmos
Les forces se mobilisent pour Marara
Les forces se mobilisent pour Marara
© Armée de l'air

| BOQUET Justine

Les forces se mobilisent pour Marara

En octobre 2019, l’exercice Marara a été conduit par les forces françaises en Polynésie afin de simuler une opération d'assistance humanitaire. De nombreux moyens ont été mobilisés à l'occasion de cette manœuvre interarmées.

Les Dauphin mobilisés. 

L’équipage du Dauphin se met en œuvre. L’alerte a été donnée et l’hélicoptère doit être déployé afin de mener une mission d’évacuation. Depuis l’aéroport de Rangiroa, le Dauphin s’élève en direction d’une partie isolée de l’atoll. Le bruit des pales vient rythmer le vol de l’appareil, qui décolle en soulevant l’air chaud propre à cette région du monde. Après avoir survolé les paysages caractéristiques de la Polynésie, il repère enfin le groupe de ressortissants devant être récupérés. Le plongeur s’équipe pour rejoindre le sol. En effet, il n’y a pas de piste disponible à cet endroit de l’île pour se poser. 

 

Missions d'évacuation. 

L’hélicoptère conduira donc un vol stationnaire au-dessus des ressortissants, lesquels seront hélitreuillés. Dans un premier temps, le plongeur descend, avec les gilets de sauvetage et les casques devant équiper les personnes à évacuer. Une fois à terre, il briefe rapidement les trois Polynésiennes puis fait remonter les sacs. Un membre de l’équipage à bord du Dauphin gère le câble et réceptionne les affaires qui y sont attachées avant de le renvoyer au sol. Le plongeur équipe les jeunes femmes, qui sont hélitreuillées chacune leur tour. Il est le dernier à rejoindre l’appareil. Le Dauphin se met alors en route vers le centre médical improvisé dans le gymnase de Rangiroa, où sont accueillis l’ensemble des ressortissants évacués dans le cadre de l’exercice Marara. L’hélicoptère se pose sur le terrain de football tout proche. Une fois les trois femmes au sol, le Dauphin redécolle en direction de l’aéroport, d’où il recevra la prochaine alerte. De telles manœuvres ont été conduites à plusieurs reprises par les équipages du Dauphin dans le cadre de l’exercice Marara. Des évacuations menées aussi bien par voie aérienne, que terrestre et maritime.

 

Secours en mer. 

C’est ainsi que le 23 octobre, une manœuvre de récupération d’une classe de collégiens a été conduite. Le Rimap (Régiment d’infanterie de marine du Pacifique) a ainsi été engagé pour conduire l’évacuation des adolescents, escortés par voie maritime jusqu’au port de Rangiroa, où ils ont embarqué à bord du Bougainville. Les Gardian ont permis de mener une mission de reconnaissance en amont afin de permettre aux forces de connaître leur terrain d’intervention. Peu avant que les collégiens embarquent sur le bâtiment multi-missions de la Marine nationale, le Dauphin menait à nouveau une mission d’hélitreuillage et récupérait une chaîne SAR largué quelques minutes auparavant par un Gardian passant dans la zone. L’hélicoptère de la Marine a porté secours à une femme en mer qui, après avoir été hélitreuillée, a été acheminée sur le bateau par voie aérienne.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription