0
Défense
Les États-Unis sélectionnent Northrop Grumman pour assurer le futur de la défense antibalistique américaine
Les États-Unis sélectionnent Northrop Grumman pour assurer le futur de la défense antibalistique américaine
© Northrop Grumman

| Dorian de Schaepmeester 479 mots

Les États-Unis sélectionnent Northrop Grumman pour assurer le futur de la défense antibalistique américaine

Northrop Grumman décroche un nouveau contrat avec le gouvernement américain. Le constructeur aura pour mission d'assurer et maintenir le futur de la défense contre les missiles balistiques et intercontinentaux des États-Unis.

Northrop Grumman, artisan du bouclier anti-missile américain

Le constructeur aéronautique Northrop Grumman se voit attribué un accord capital pour le futur de la défense américaine. Suite à la mise en place d'un contrat dit IDIQ (indefinite delivery/indefinite quantity), le gouvernement des États-Unis à décidé de faire appel à Northrop pour diriger l'évolution du programme antibalistique GWS (Ground-based Midcourse Defense Weapon System), tel que rapporté par le média Shephard dans un article publié le 1er août. Avec un fond alloué au projet d'environ 3,29 milliards de dollars, Northrop sera chargé de la conception, de la production, de la mise en service et de la maintenance du futur système anti-missile GWS. L'objectif des États-Unis est de moderniser une structure déjà existante, capable de lutter plus efficacement contre une potentielle frappe de missiles balistiques et intercontinentaux, tandis que les menaces russes, chinoises et nord-coréenne se font progressivement plus pesantes. 

Une fusée Ground Based Interceptor en cours de chargement dans un silo en Alaska, en 2004.
Une fusée Ground Based Interceptor en cours de chargement dans un silo en Alaska, en 2004. © MDA
Une fusée Ground Based Interceptor en cours de chargement dans un silo en Alaska, en 2004.

Moderniser les capacités antibalistiques américaines

Avec ce contrat, le gouvernement souhaite améliorer et moderniser le GWS et sa Ground-based Midcourse Defense (GMD, ou "défense de mi-parcours basée au sol"). Shephard explique que Northrop adopte une approche DevSecOps (Development, Security, Operations), misant sur la sécurité des données et la confidentialité du programme. À terme, le futur du GWS offrira des capacités de combat supérieures et pourrait même permettre d'intégrer la prochaine génération de chasseurs de l'U.S. Air Force au programme. 

Le Ground-based Midcourse Defense possède des silos dissimulés sur la côte ouest des États-Unis, notamment en Californie et en Alaska. Chaque silo contient des missiles sol-air, les Ground-based Interceptors (GBI, "intercepteurs sol-air") capables d'atteindre et détruire des ICBM ou engins balistiques transportant des têtes conventionnelles, chimiques ou nucléaires. Les premiers essais du système ont été opérés en 1999. Les installations ont depuis été modernisées et sont supervisées par l'U.S. Army, l'armée de l'air pouvant fournir un appui aérien si requis. L'appareillage global est constitué de plusieurs radars consacrés à la détection de menaces, de modules de commande et de communications ainsi que d'un "tueur de missiles" exoatmosphérique (EKV). Actuellement, plusieurs firmes travaillent à la maintenance de la GMD, telles que Boeing, Raytheon ou encore Northrop. L'interception et la destruction de missiles balistiques s'avère cependant être une tâche complexe : il faudrait quatre GBI pour détruire un seul ICBM, avec un taux de réussite de 97 %.

Avec le contrat accordé à Northrop et la modernisation des installations, les États-Unis pourraient bien se munir d'un "iron dome" antibalistique. En 2021, le Pentagone  révélait vouloir mettre en service un nouveau missile d'ici à 2028, intégré au programme Next Generation Fighter (NGF), optant pour une collaboration entre Northrop Grumman et Lockheed Martin. Le sujet de l'interception d'ICBM et d'engins balistiques devient une question pressante pour de nombreuses nations. Plusieurs pays européens travaillent aujourd'hui sur le projet EU HYDEF (European Union Hypersonic Defense), visant à créer une gamme de missiles exoatmosphériques capables de détruire des appareils hypersoniques. 


Répondre à () :

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

Parole d'experts

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité