1
Ukraine
Les États-Unis se préparent à fournir des systèmes lance-missiles NASAMS à l'Ukraine
Les États-Unis se préparent à fournir des systèmes lance-missiles NASAMS à l'Ukraine
© Soldatnytt, Wikimedia Commons

| Dorian de Schaepmeester 432 mots

Les États-Unis se préparent à fournir des systèmes lance-missiles NASAMS à l'Ukraine

Lors d'une conférence de presse dédiée à la guerre en Ukraine, un officiel du gouvernement américain a annoncé que les États-Unis préparaient l'envoie de batteries NASAMS sur place. Ces systèmes devraient offrir une capacité de défense anti-aérienne supplémentaire aux forces ukrainiennes face aux aéronefs russes.

Après les HIMARS, les NASAMS

Un nouveau système de défense aérienne intègrera l'arsenal ukrainien au cours des jours et des semaines à venir. Lors d'une conférence de presse s'étant déroulée le 29 juillet, un haut-fonctionnaire du Département de la défense des États-Unis (DoD, Department of Defense) a déclaré que des batteries NASAMS s'apprêtaient à être transférées aux forces ukrainiennes. "Nous avons déjà entamé le processus de donation des batteries NASAMS à l'Ukraine. Lorsque nous avons annoncé la mise en place de l'initiative d'assistance à la sécurité de l'Ukraine (Ukraine Security Assistance Initiative), nous avions déjà commencé à préparer l'envoi des NASAMS", détaille l'officiel américain. 

Le transfert des systèmes NASAMS s'intègre donc dans la procédure d'assistance énoncée ci-dessus, dans le cadre d'une aide militaire et financière gargantuesque s'élevant 820 millions de dollars. Bien qu'Ellee Watson, journaliste pour CBS, ait demandé si une date de livraison avait été établie par le gouvernement américain, les officiels présents à la conférence de presse n'ont pas souhaiter communiquer de détails supplémentaires portant sur la cession des NASAMS. 

Lancement d'un missile AMRAAM grâce au système NASAMS.
Lancement d'un missile AMRAAM grâce au système NASAMS. © Kongsberg Gruppen
Lancement d'un missile AMRAAM grâce au système NASAMS.

Défense anti-aérienne grâce aux missiles AMRAAM 

Les NASAMS (pour "Norwegian Advanced Surface to Air Missile System") envoyés à l'Ukraine pourraient offrir un moyen de lutter efficacement contre les avions et autres appareils aériens employés par la Russie. Une batterie embarque six lance-missiles capables de tirer une variante des missiles américains AIM-120 AMRAAM. Ces derniers sont des missiles air-air habituellement armés sur des avions de chasse tels que les F-15, F-16, F/A 18 ou encore les Gripen suédois. Les premiers systèmes NASAMS ont été mis en service au cours de l'année 1998, par la compagnie norvégienne Kongsberg en partenariat avec le missilier américain Raytheon. Un NASAMS réunit plusieurs caractéristiques, emportant notamment des radars permettant une détection rapide et précise d'aéronefs ennemis. Les missiles AMRAAM sont quant à eux capables de voler à une vitesse de Mach 4, soit 4 939 km/h et peuvent frapper une cible située à plus de 180 km pour l'AIM-120D (utilisés par des chasseurs) et 50 km pour les pendants sol-air chargés dans les NASAMS. Bien que la Norvège soit équipée de NASAMS 2 depuis 2007, d'autres pays continuent d'exploiter les premières versions : les États-Unis, l'Espagne, la Lituanie, le Qatar et enfin Oman.

Le Département de la défense n'a pas précisé combien de batteries seront envoyées à l'Ukraine, ni si elles seraient munies de l'AMRAAM-ER, mouture à portée étendue (Extended range) du missile original. Selon la quantité d'unités transférées, les États-Unis pourraient progressivement remplacer les systèmes utilisés par l'armée, les NASAMS servant principalement à garder les bâtiments officiels et militaires de la capitale américaine, Washington, D.C.


Répondre à () :

| 04/08/2022 19:54

Pourquoi l’industrie française (MBDA) ne vend elle pas du matériel comparable ???

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

Parole d'experts

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité