3
Espace
Le Starship de SpaceX s’élève à 12,5 km
Le Starship de SpaceX s’élève à 12,5 km
© SpaceX

| Pierre-François Mouriaux 344 mots

Le Starship de SpaceX s’élève à 12,5 km

Si le vol d’essais SN8 s’est achevé dans une impressionnante boule de feu, c’est un formidable succès qu’ont signé le 9 décembre les équipes de SpaceX depuis le centre d’essais de Boca Chica, au Texas.

Retour vers le futur

Elon Musk avait estimé sur Twitter que l’essai aurait une chance sur trois de réussir.

Après un essai statique effectué le 24 novembre et une première tentative de décollage interrompue le 8 décembre (1,3 seconde avant le décollage), le prototype SN8 du superlanceur Starship s’est envolé le lendemain à 22

Cet article est réservé aux abonnés numérique Web.


Répondre à () :

flageolet | 10/12/2020 15:43

Je suis étonné du vocabulaire utilisé dans cette article. Parler de "formidable succés" alors que le starship s'est ecrasé, est quelque peu déroutant. J'imagine alors que pour vous le boeing 737 max doit etre le meilleur avion de tout les temps.

TJGR | 11/12/2020 08:29

Oui c’est un formidable succès car même si le SN8 arrive avec un peu trop de vitesse pour se poser proprement, et tel que l’indique l’article, toute la phase de vol préalable s’est déroulée impeccablement. Il ne faut pas oublié que c’est le premier vol à « haute Altitude » le précédent vol du SN8 s’était déroulé avec un seul moteur avec une monté à 200m seulement et un atterrissage sans encombre. Space X gère maintenant très bien la récupération de ses Falcon 9 et booster de Super Heavy. Ils sont quasi seul à être capable de le faire et qui plus est avec un prototype de 50m sur 9m. Alors oui tout le monde ne retient qu’une chose c’est l’explosion mais c’est uniquement une question de réglage, le concept et la technologie marchent et c’est ça le plus important. Leur vitesse de développement est impressionnant, c’est pour ça que la presse spécialisée ainsi que leurs concurrents leurs tirent leurs chapeaux bas à l’instar des journaux « classiques » qui ne retiennent que l’explosion.

fabinou | 12/12/2020 13:24

Monsieur flageolet, c'est peut être parce que vous êtes français que vous êtes dérouté par l'expression "formidable succès". En France, le moindre échec c'est la fin de tout. Aux USA, l'échec est bénéfique et fait partie de l'apprentissage. Un petit article ci dessous explique mieux les choses que moi : https://solutions.lesechos.fr/business-trip/c/la-culture-de-lechec-france-versus-etats-unis-13449/

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

Parole d'experts

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité