23
Défense
Le Pakistan s'équipe de J-10C chinois pour faire face aux Rafale indiens
Le Pakistan s'équipe de J-10C chinois pour faire face aux Rafale indiens

| Louis Humeau 548 mots

Le Pakistan s'équipe de J-10C chinois pour faire face aux Rafale indiens

Le ministre de l’intérieur pakistanais Sheikh Rashid Ahmed a annoncé l’achat de chasseurs J-10C chinois en réaction à la montée en puissance du Rafale dans la flotte de l’Armée de l’Air indienne.

Une montée en puissance de la PAF

Fin avril, l’état-major pakistanais laissait supposer qu’Islamabad voulait se doter du chasseurs J-10C de génération 4.5 pour rivaliser avec l’arrivée progressive des Rafales indiens. L’officialisation de l’acquisition est arrivée le 29 décembre par ministre de l’intérieur Sheikh Rashid Ahmed : un escadron pakistanais de 25 de ces chasseurs survolera la capitale pour la fête nationale dès le 23 mars 2022. Ce nombre étonne : s’agit-il d’appareils prélevés sur les stocks de l’armée de l’air chinoise, ou d’une production dédiée qui aurait commencé il y a plusieurs mois ? Très peu d’informations sont aujourd’hui disponibles quant au nombre final de chasseurs, le montant du contrat, ou même sur les équipements disponibles (la Chine acceptera-t-elle d’exporter la dernière version de tous ses matériels) ou encore la motorisation, des réacteurs russes ou chinois étant adaptables sur l’appareil…

Les premiers J-10 équiperont sûrement le 15ème escadron

Le 50ème escadron « Saf Shikans » a été réactivé le 17 décembre pour y transférer les vieux Mirage 5 du 15ème escadron « Cobras ». Il est donc fort probable que ce 15ème escadron soit prochainement équipé de J-10, basés sur l’aérodrome militaire Rafiqui de Shorkot. Une affectation stratégique pour le Pakistan compte tenu de sa localisation : elle se trouve à moins de 200km de la frontière indienne, à 600km du plateau du Ladakh où la tension entre l’Inde et la Chine est intense, mais aussi à 500km de la base aérienne indienne d’Ambala où stationnent les Rafales indiens du 17ème escadron « Golden Arrows ».

Une escalade des tensions entre l’Inde et ses adversaires

Des liens forts unissent la Chine et le Pakistan, tous deux rivaux de l’Inde, se traduisant par des transferts de matériels militaires, le codéveloppement du petit chasseur monomoteur JF-17 (masse maximale à 11 tonnes) par Chengdu Aircraft Industries Corporation et l’industrie pakistanaise, la formation et la tenue d’exercices interalliés importants comme « Shaheen » qui se déroule tous les ans entre les armées de l’air des deux pays... L’objectif commun est de tenter de rétablir un équilibre des puissances, l’Inde ayant déjà prouvé sa capacité à agir jusqu’en profondeur dans territoire pakistanais grâce à ses Mirage 2000 lors du raid de Balakot mené en 2019.

Le J-10C, une claire montée en gamme pour le Pakistan

Le J-10C offre de nombreux avantages par rapport à la flotte de Dassault Mirage III et Mirage 5, de F-16 de première et deuxième génération, et du JF-17. Alors que les J-10 A/B souffraient de nombreuses limitations, le J-10C est un véritable appareil multimissions de génération 4.5. D’une masse maximale estimée avoisinant les 20 tonnes, il dispose d’un radar à balayage électronique AESA, de moyens de guerre électronique et d’une capacité de tirer des missiles longue portée chinois, comme le PL15. Ce dernier dispose d’une portée supérieure à 200km et a un guidage à radar actif, ce qui le rend officiellement comparable au Meteor de MBDA mais supérieur à l’AMRAAM américain. Côté avionique, le J-10C est équipé d’un viseur de casque, d’un HUD et d’une caméra infrarouge. Sa manœuvrabilité, observée dans les salons aéronautiques, est jugée élevée grâce ses larges plans canards et sa possible poussée vectorielle, lui offrant de bonnes capacités en combat tournoyant.

Le Pakistan serait le premier client export de l'avion, dont plus de 300 exemplaires de toutes versions sont en service dans la Force aérienne chinoise.

Le J-10C dispose d'une boule infrarouge et d'un HUD, visibles ici aux côtés de sa perche de ravitaillement
Le J-10C dispose d'une boule infrarouge et d'un HUD, visibles ici aux côtés de sa perche de ravitaillement © aviation07101 sur Twitter
Le J-10C dispose d'une boule infrarouge et d'un HUD, visibles ici aux côtés de sa perche de ravitaillement
Le Rafale permet à l'Inde de prendre l'avantage sur le Pakistan sur son rival pakistanais. Déja 36 avions doivent rejoindre l'IAF et de nouvelles commandes sont possibles, à la fois pour l'Indian Air Force mais aussi pour sa Marine qui cherche à équiper son premier porte-avion conçu localement.
Le Rafale permet à l'Inde de prendre l'avantage sur le Pakistan sur son rival pakistanais. Déja 36 avions doivent rejoindre l'IAF et de nouvelles commandes sont possibles, à la fois pour l'Indian Air Force mais aussi pour sa Marine qui cherche à équiper son premier porte-avion conçu localement. © IAF
Le Rafale permet à l'Inde de prendre l'avantage sur le Pakistan sur son rival pakistanais. Déja 36 avions doivent rejoindre l'IAF et de nouvelles commandes sont possibles, à la fois pour l'Indian Air Force mais aussi pour sa Marine qui cherche à équiper son premier porte-avion conçu localement.

Répondre à () :

Skol | 30/12/2021 17:37

Je pensais pas dire ça d'un avion chinois un jour mais... d'un point de vue esthétique c'est un bel avion. Mais que vaut le moteur installé dessus ?

Hassaan | 02/01/2022 06:07

Good

Hassaan | 02/01/2022 06:10

J10c will be using ws10c engine. The previous comment was by mistake.

Laurent | 30/12/2021 17:46

J10C copie de IAI Lavi ? Il ne faut pas trop d'immagination

Hassaan | 02/01/2022 06:15

J10 is based on Chinese older plane j9.

abs | 02/01/2022 18:41

oui,le j10 est basé sur le j9 .le prototype de j9 est sortie bien avant le LAVI IAI. alors copie ????.des que la Chine sort qlq chose de bien on l accuse de volé ou de copié

Petrau | 30/12/2021 18:07

Les tensions sont toujours vives dans cette région du monde. En cette fin d'année, espérons que les Rafale et autres J10C n'auront à remplir qu'un rôle de dissuasion. Conséquence possible de la montée en puissance de l'armée de l'air pakistanaise, les indiens pourraient être tentés de commander un nouveau lot de Rafale.

Buges | 30/12/2021 19:15

En français un nom propre est invariable Un Rafalé Des Rafale…

Mickael Goodwater | 30/12/2021 19:56

Petit bémol quand même: c'est un mono-moteur à entrée d'air unique....pas de redondance comme la Rafale sur le moteur et idem pour l'alimentation en air. Un bon point: les plans canards sont plutôt bien positionnés (pas comme sur l'Eurofighter) mais je sais pas si il sont mobiles. J'ai plus l'impression qu'il est proche du Gripen-E que du Rafale F4.

Mika | 30/12/2021 20:29

Oui mais voilà, que vaut réellement le J10, telle est la question ! J’ai tendance à me méfier des performances annoncées par un régime dictatorial et autoritaire… surtout pour un avion qui n’a pas encore été utilisé en opération apparemment. La règle est de ne jamais sous estimer l’adversaire, en espérant que ça ne dégénère pas au cachemire…

Slimfast | 30/12/2021 21:23

Super ! Avec cet avion de génération 4.5 les pilotes pakistanais vont pouvoir continuer d. Apprendre et de progresser dans le combat aérien moderne !.cela m, étonnerait que ce soit la version la + performante mais la technologie militaire chinoise n,est pas si en retard que cela! Cela constitue un renfort de choix pour la PAF .livrable fin mars 2022. Alors que les rafales ne seront même pas encore disponibles et operationnels.

Mika | 30/12/2021 22:31

Deux escadrons de rafales opérationnels depuis juillet 2021 apparemment…

patrico | 30/12/2021 22:06

Waouhhh ! Le J10 face a notre Rafale cela promet des figures de jets Figthers énormes! en combats tournoyants rapprochés ! Les plans canards vont faire des differences dans les appuis figures et mais aussi l Avionique bien sur , mais elle est inconnue du quidam. A suivre en affrontements "ligth". Merci Thank you merci a Tous.

Pat974 | 05/01/2022 14:01

Il y a longtemps que l'on ne fait plus de combat tournoyant (dogfight)... Ce sont les radars et missiles qui font la différence.

Etchamendy | 31/12/2021 12:07

Le Pakistan qui dispose de l'arme nucléaire sous contrôle US en optant pour un choix non US devrait nous faire poser la question sur le crédit à mettre dans le scénario que tout le monde veut nous vendre à savoir celui d'un affrontement annoncé entre Pékin et Washington. Pour ma part je n'y croit pas une seconde. Ces deux super puissances sont en train de procéder à un nouvel ordre mondial qui reposera sur un tempo commun dans des conflits locaux de délégation. Ce qui me sidère c'est cette forme d'unanimisme sur cette foutaise de conflit entre ces deux puissances. Les tensions autour de Taïwan nourries surtout par Washington ne sont là QUE pour justifier une politique de développement militaire, surtout naval de Pékin et ce pour intimider le Japon de plus en plus souverainiste et l'Inde qui lors de l'épisode du Covid s'est comporté de fait comme peu ou pas du tout docile aux diktats émanant de ce nouvel ordre mondial via l'OMS. C'est une grosse partie de poker-menteur.

Petrau | 31/12/2021 12:38

Bonjour. Il serait intéressant que vous citiez des sources incontestables quant à votre assertion sur le contrôle US de l'arme nucléaire pakistanaise. Bien cordialement et bonne année.

Mickael Goodwater | 31/12/2021 17:18

Ne vous en déplaises mais les tensions en Asie et indirectement à Taïwan ont pour départ la zone maritime exclusive que Pékin cherche à imposer à ses voisins en mer de Chine, cette zone à était déclaré illégale et non fondé par un arbitrage international. Regardez la par vous même pour constater qu'elle ne laisse rien aux autres pays riverains. Le réarmement du Japon découle directement de cet impérialisme chinois et du soutien inconditionnel de Pékin à la Corée du Nord. La similitude de la période que nous vivions avec les tensions autour de Taïwan est pour ma part largement comparable à la crise des sudètes: une dictature cherche qui cherche à agrandir sont territoire sur un peuple souverain et indépendant par la force, propagande et fausses négociations afin de mieux préparé la guerre. Les taïwanais ont autant envie de se retrouver sous la coupe de Pékin que les tchèques sous Berlin en 1936. Hitler avait besoin des ressources et de l'industrie d'armement tchèque pour préparé sa guerre de conquête, la Chine à besoin d'accéder au eaux profondes de la mer de Chine méridionale pour pourvoir faire sortir ses sous-marins en toute discrétion ce qui n'est pas le cas actuellement. La militarisation de beaucoup d'îles qui ne lui appartienne pas est un signal évident que Pékin cherche à imposer sa domination sur les grand axes maritimes de la région....On à vu ce que a donné les accords de Munich...il faudrait pas faire la même erreur 2 fois.

Tao | 31/12/2021 15:11

Avec ce j10 de classe 4.5 et les performances des pilotes pakistanais qui n'est plus à demontrer ,d'ailleurs ils ont abattus un chasseur hindou y a pas longtemps .je crois que la supériorité aérienne est du côté pakistanais jusqu'à nouvel ordre

forêt10 | 31/12/2021 17:33

@ Etchamendy: Vous pensez que les déclarations Chinoises "sur la reprise par la force de Taïwan" (ce sont les propres termes du PCC et de son organisme d'information) sont du bluff? C'est naturellement votre droit. Toutefois, je ne saurais trop vous recommander les sites d'informations chinois de langue anglaise, sauf si vous connaissez les 2 langues chinoises, et vous découvrirez que certaines affirmations ou déclarations, n'ont vraiment rien de pacifiste. Entre 2 déclarations, vous prendrez conscience, que contrairement à votre optimisme, le déclenchement des hostilités est proche. Si vous suivez le déroulement ultra-rapide et ultra-quantitatif, des mises en service des nouveaux navires de combat de l'ALP, vous sentirez que la menace n'est pas feinte et que tout est mis en œuvre, pour la reconquête. Les 2 questions sont: - Les USA ont-ils les moyens pour contrer cette menace? - Politiquement, le veulent-ils? Je vous laisse formuler votre réponse... Bonne Année 2022, A vous et à tous les lecteurs

Petrau | 31/12/2021 18:15

La Chine n'est pas une démocratie et rien ne laisse à penser qu'elle puisse le devenir rapidement. Elle a le temps pour elle. Elle "intégrera" Taiwan au moment qu'elle choisira. Et les américains ne feront rien comme ils ont déjà annoncé qu'ils ne feront rien si la Russie va plus avant en Ukraine. A ce propos, lorsque les Ukrainiens, après l'effondrement de l'URSS, avait accepté de rétrocéder à la Russie à des fins de dèmentellement les armes nucléaires stationnées sur leur sol, c'était avec la contrepartie d'une garantie de sécurité donnée par les Usa. Le parapluie américain est un leurre. Les européens AUSSI devraient en prendre conscience. La sécurité ne se délégue pas. Bien cordialement et bonne année.

Hannosset Étienne | 10/01/2022 22:07

L’INSÉCURITÉ ne se délegue pas. Comme en 1940. La SÉCURITÉ se partage. Comme en 1945.

Seb | 01/01/2022 15:48

Les plans canards du J10 sont mobiles mais avec une faible amplitude. Visibles quand on compare plusieurs photos de l'avion en vol.

Mickael Goodwater | 02/01/2022 13:29

Merci pour l'info, j'avais un doute en les voyant jamais en mode vertical comme sur le rafale.

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

Parole d'experts

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité