3
Défense
Le Harry S. Truman en escale à Marseille
Le Harry S. Truman en escale à Marseille
© US Navy

| Gaétan Powis 602 mots

Le Harry S. Truman en escale à Marseille

Dans le cadre de son déploiement en mer Méditerranée, le porte-avions américain Harry S. Truman effectue une escale de quelques jours dans le port de Marseille. Elle doit permettre à l'équipage de se reposer avant de reprendre la mer mais aussi de découvrir la cité phocéenne ou encore d'organiser des activités avec les Marseillais.

Un porte-avions à Marseille

Depuis le 18 juin et ce, pour quelques jours (normalement quatre jours), le porte-avions USS Harry S. Truman (CVN-75) effectue une escale dans le port de Marseille (Bouches-du-Rhône). Elle permet bien évidemment à l'équipage de se reposer pendant ces quelques jours ou encore d'effectuer des rotations de personnels ou de matériels. C'est dans cette optique que plusieurs avions de transport tactique C-130 de la Marine américaine (US Navy) effectuent des rotations vers l'aéroport de Marseille-Provence.

Cette escale fait partie intégrante du déploiement du porte-avions ; en dehors du repos de l'équipage, plusieurs évènements sont prévus, avec notamment une rencontre au Stade Saint Jérôme avec les membres de l'équipe de football américain de Marseille ; les Blue Stars Marseille. Cette escale est également l'opportunité pour les jeunes marins américains de découvrir en quelques jours la culture d'un pays allié, comme le confirme le capitaine Gavin Duff, commandant le porte-avions :

"Beaucoup de nos jeunes marins n'ont jamais eu l'occasion de découvrir la beauté et l'histoire de la France, ce qui les rends très désireux de partager les expériences qu'ils ont entendues et lues. [...] Voir certaines des villes les plus étonnantes d'Europe est une opportunité continue appréciée par notre équipage et nous sommes reconnaissants aux Français de nous avoir permis d'en apprendre davantage sur leur pays, leur culture et leur cuisine."

Le USS Harry S. Truman en quelques chiffres

Il s'agit d'un des 11 portes-avions à propulsion nucléaire (CVN) actuellement en service actif au sein de l'US Navy. Il est basé sur la classe de porte-avions Nimitz et est déployé depuis 2001 lors d'opérations extérieures. Son pont d'envol mesure 332,8 m de long et compte quatre catapultes et des brins d'arrêts (CATOBAR). Son groupe aérien embarqué intègre plus d'une soixantaine d'avions et hélicoptères de différents types :

  • avions de guet aérien E-2D Hawkeye (version modernisée et ravitaillable en vol)
  • avions de transport C-2A Greyhounds
  • hélicoptères multirôles MH-60R/S Seahawk
  • avions de combat multirôles F/A-18E/F Super Hornet
  • avions de guerre électronique EA-18G Growler

Pour permettre le bon déroulement des opérations, le porte-avions comprend un équipage d'un peu plus de 5.000 personnes, soit environs 3.000 marins en charge du bateau, 1.500 personnels en lien direct avec les appareils et hélicoptères et 500 personnes à d'autres rôles très spécifiques (site de l'US Navy). A pleine capacité, le navire pèse 87.996,9 tonnes et peut atteindre une vitesse de +30 nœuds, soit +55,56 km/h (vitesse maximale publique mais très probablement plus élevée en réalité).

Enfin, le Harry S. Truman est au centre d'une escadre de navires chargés de sa sécurité rapprochée ou éloignée (capacités de lutte mer-air, mer-mer, anti-sous-marine) :

  • les destroyers lance-missiles guidés Cole (DDG 67, Arleigh Burke Flight 1), Gonzalez (DDG 66, Arleigh Burke Flight 1), Bainbridge (DDG 96, Arleigh Burke Flight 2A), Gravely (DDG 107, Arleigh Burke Flight 2A) et Jason Duham (DDG 109, Arleigh Burke Flight 2A)
  • le croiseur lance-missiles guidés San Jacinto (CG 56, Ticonderoga)
  • un navire-ravitailleur et un sous-marin d'attaque non spécifié

Pour les photographes, le Harry S. Truman est amarré sur le quai des grands navires de croisière (poste 163 [plan du port à télécharger ici], bassin Mirabeau, partie Est du port de Marseille). Le navire n'est bien évidemment pas accessible au public.


Répondre à () :

| 20/06/2022 22:39

Amis Américains, protecteurs de l’Europe, nous vous accueillons avec plaisir et respect.

Bruno | 22/06/2022 09:57

Bonjour, Les navires de l'escorte restent en mer ? Les équipages n'ont pas droit aux 'plaisirs' de Marseille ?

Gaétan Powis | 23/06/2022 15:35

Bonne question ! J'ai vu sur MarineTraffic qu'un destroyer américain était amarré à Toulon. Peut-être que le reste de l'escorte a fait escale à Rota (Espagne) ou dans d'autres ports de la région ? En revanche rien sur Marseille hormis le porte-avions.

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité