6
Défense
Le gouvernement allemand discute sur l'achat du système antimissile Arrow 3
Le gouvernement allemand discute sur l'achat du système antimissile Arrow 3
© MOD Israel

| Gaétan Powis 525 mots

Le gouvernement allemand discute sur l'achat du système antimissile Arrow 3

Des discussions sont en cours au sein du gouvernement allemand pour l'achat du système anti-missile Arrow 3, actuellement opérationnel en Israël. L'Allemagne cherche surtout à disposer d'un système pouvant contrer la menace de missiles russes sur l'entièreté de son territoire.

Une volonté de contrer d'éventuels missiles russes

L'Allemagne devrait à court terme lancer la modernisation de sa flotte de MIM-104 Patriot (antiaérien et antimissile) en y ajoutant notamment une capacité d'interception à 360°. Cependant, la portée et le nombre insuffisant de batteries ne permet à l'Allemagne de protéger qu'un certain nombre de zones au sein de son territoire.

Cette faiblesse devrait probablement être comblée à court terme. En effet, le rapporteur du budget de la défense allemande, Andreas Schwarz, a confirmé dans une interview que des discussions étaient en cours au sein du gouvernement sur l'achat d'un nouveau système anti-missile. Ces discussions ont lieu alors que le gouvernement vient de lancer un refinancement de son armée mais aussi et surtout. Il s'agit, toujours d'après Schwarz, d'une volonté de se défendre contre des menaces russes :

"Nous devons mieux nous protéger contre la menace russe. Pour cela, nous avons besoin d'un bouclier anti-missile à l'échelle du territoire allemand très rapidement." Il ajoute aussi que le système antimissile Arrow 3 serait un bon choix, sans pour autant confirmer un achat.

Exercice de tir d'un MIM-104 Patriot allemand.
Exercice de tir d'un MIM-104 Patriot allemand. © Bundeswehr
Exercice de tir d'un MIM-104 Patriot allemand.

Le système Arrow 3

Il s'agit d'un système antimissile exoatmosphérique hypersonique développé conjointement par Boeing et Israel Aerospace Industries. Le projet fait suite à une demande d'Israël de détenir une capacité antimissile exoatmosphérique. Le THAAD avait été proposé mais c'est finalement le système Arrow 3 qui remporte le contrat. Le développement du système antimissile est lancé en 2008. Le 25 février, un premier tir d'essai avait déjà lieu. Le 10 décembre 2015, la première tentative d'interception était qualifiée comme un succès. La production en série est lancée en août 2017. Celle-ci est partagée entre Israël et les États-Unis, où presque 50% des composants sont produits.

La Missile Defense Agency (MDA), en coopération avec l'Israel Missile Defense Organization (IMDO), a effectué au moins un essai en juillet 2019 à partir du Pacific Spaceport Complex de Kodiak (Alaska, États-Unis). Exceptionnellement, le missile était guidé à l'aide d'un radar de surveillance AN/TPY-2 américain et le test a également été qualifié comme une réussite.

Ce système doit permettre l'interception de missiles de croisières durant leur vol dans l'espace, en ce compris les missiles intercontinentaux. D'après l'Agence Spatiale israélienne, il peut aussi être utilisé en tant que tueur de satellites. 

Le véhicule tueur qu'il transporte peut effectuer des changements de directions pour toucher le véhicule en mouvement mais aussi pour éviter différents obstacles durant son trajet, comme des satellites. Le missile à une autonomie suffisante pour voler environ 2.400 km.

L'Arrow 3 permet à actuellement à Israël de disposer d'un large spectre de protection antimissile :

  • Le Dôme de Fer (courte portée)
  • La Fronde de David (roquettes et missiles courte/longue portée)
  • Arrow 2 (remplacement des batteries antimissiles Patriot)
  • Arrow 3 (missiles de croisières spatiaux supersoniques)
  • Arrow 4 (en cours de développement, pour les missiles et planeurs hypersoniques)

En cas d'acquisition par l'Allemagne, le système pourrait être actif à partir de 2025 et les premières estimations annoncent que le contrat devrait atteindre environ 2 milliards d'euros. Le positionnement de certains silos, au vu de l'autonomie du missile, pourrait d'ailleurs protéger une partie des États baltes, de la Pologne ou encore de la Roumanie.

Tir d'un missile Arrow 3 depuis son conteneur.
Tir d'un missile Arrow 3 depuis son conteneur. © Missile Defense Agency
Tir d'un missile Arrow 3 depuis son conteneur.

Répondre à () :

Yann | 31/03/2022 00:38

Il y a t'il un équivalent Français ( Aster 30 ? )

Gaétan Powis | 31/03/2022 23:09

Aster 30 Sol-Air Moyenne-Portée Terrestre (SAM/T) de l'Armée de terre (Mach 4.5) et aussi le Principal Anti Air Missile System (PAAMS), qui permet d'emporter des missile Aster 30 sur le Forbin, Chevalier Paul et les deux FREMM en version défense aérienne. Le Forbin a d'ailleurs détruit une cible supersonique (3.000 km/h) avec un Aster 30 le 28 mai 2021. J'ai vu qu'une version spécialisée dans une interception haute avait été conceptualisée mais aucune info sur un éventuel développement d'un Aster-30 équivalent au Arrow 3.

Hannosset | 01/04/2022 14:59

@Powis. Vous avez raison. L’industrie Européenne n’a toujours pas à son catalogue un missile qui peut concurrencer le système Arrow 3. NÉANMOINS, l’Italie et la France mettront au point d’ici 2025 un système opérationnel en 2030/35 qui sera supérieur à tous les systèmes actuels.

Julie | 31/03/2022 13:47

L'Allemagne se réveille et prend en main sa défense laissée à l'abandon jusqu'à l'agression de L'Ukraine. Avec les achats annoncés ou prévus (F35, P8A, Arrow, Apache,....), les 100 milliards d'euros annoncés par le gouvernement allemand pour remettre à niveau l'armée seront bientôt dépensés. On peut noter que quasiment aucune place n'est faite à l'industrie européenne.

Hannosset | 31/03/2022 18:47

Il y a clairement des approches différentes des questions militaires en Allemagne et en France. L’Allemagne prend conscience du "danger actuel" et achète. La France prend conscience du "danger actuel" et réfléchi (au scénario Titan) sans investir et en prenant le risque d’arriver trop tard...

Kamelot | 02/04/2022 15:07

Bizarre, l'Arrow III a des performances largement supérieures face à la portée des Iskander. Il s'agit d'un véritable ABM exo-atmosphérique qui peut couvrir la moitié de l'Europe et n'a aucune efficacité avec un missile "atmosphérique". Le couple B-61 et F-35 ne serait pas assez dissuasif ? De même, à quoi serviront des ABM américains déjà présents en Europe? Quant à l'efficacité, elle est aléatoire en fonction de nombreux paramètres dont le nombre de tir et les trajectoires. Bref, une telle décision relèverait plus du politique que de la défense.

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

Parole d'experts

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité