0
Espace
Le centre JPL de la Nasa… piraté © NASA / JPL

| Pierre-François Mouriaux

Le centre JPL de la Nasa… piraté

Un document d’audit du Bureau de l’Inspecteur général des États-Unis diffusé le 18 juin révèle que le JPL (Jet Propulsion Laboratory), le laboratoire commun à la Nasa et à l’Institut de technologie de Californie (Caltech) basé à Pasadena, a été piraté durant dix mois l’an dernier.

Le point d’entrée était… un simple nano-ordinateur Raspberry Pi, installé sans autorisation ni contrôle de sécurité en avril 2018. Il a permis aux pirates informatiques de récupérer 500 Mo de données dans 23 fichiers (dont des informations sur la réglementation américaine sur le trafic d'armes au niveau international et sur la mission Mars Science Laboratory), et de s'infiltrer dans deux des trois réseaux primaires du JPL.

L’attaque a obligé les responsables de la sécurité informatique du centre Johnson de la Nasa à Houston (qui gère les programmes de la Station spatiale internationale et du futur vaisseau d’exploration habité Orion) de se déconnecter du réseau Deep Space Network entre mai et novembre 2018.

NASA JPL Pasadena Piratage

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription