6
Défense
L'avenir des drones de surveillance pour l'aéronavale française
L'avenir des drones de surveillance pour l'aéronavale française
© Airbus

| BOQUET Justine 595 mots

L'avenir des drones de surveillance pour l'aéronavale française

Les questionnements se poursuivent au sein de la Marine nationale afin de définir le format des flottes de drones qui viendront équiper les marins. Un des segments qui attire particulièrement l'attention des forces est celui de la surveillance maritime. [...] (595 mots)

Cet article est réservé aux abonnés numérique Web.

Air & Cosmos
Déjà abonné ?

Répondre à () :


Captcha
patrico | 05/02/2021 22:33

Waouhhh, je souffre triplement pour nos Millitaires TASM ! Quand je lis votre bel article, " la DGA ( et les politiques) souligne dans les domaines de réflexions 2 solutions pour la SM , le Patroller et le "futur" drone Male Européen au stade embryonnaire ! " aucune décision n est attendue avant 2022! les réflexions ce poursuivent ! Drone Male Européen! Cet entêtement à rechercher des partenaires! et à ne pas développer (et protéger) nos savoirs uniques! A ne pas prioriser ces "outils" Xtr novateurs ultra indispensables à Toutes nos Armées ! Ces UAVs figthers qui devront êtres une des clefs de voûte de toutes nos Armées ! Et en plus, à les lire ici ou la ils en sont conscients et demandeurs! Regardons, lisons dans vos pages et ailleurs les réalisations impressionnantes à marche forcée de ces figthers UAVs Xnovat de la dizaine de pays "connus" ! La cour des Compte sur votre page d'à côté a dénoncée cette faiblesse il y a plus de 2 ans déjà ! Alors je me dit une nouvelle fois, quel dommage, que de temps perdu! Mais je ne suis qu un trop passionné hors milieu, ou que je me devine un ""peu" l issue. Merci Air&Cosmos et lecteurs.

Math | 06/02/2021 06:48

Ça fait bizarre de se dire que ces drones ne peuvent pas être armés. La pression augmente sur nos îles qui ne sont plus à l’abris d’un coup de force et on en est encore là côté programme européen. C’est trop bête.

jean-pierre daugreilh | 06/02/2021 10:56

Bel article bien documenté

Verwaerde | 06/02/2021 17:32

Un peu de professionnalisme SVP : Dans le Pacifique, ce ne sont pas des Falcon 200, mais des Falcon 20.

patrico | 06/02/2021 20:43

MDR un peu de Professionnalisme à ces chers journalistes ! tournez vite vos pages de specialiste Aéro! , les Falcon 20 c était en 2015 ! Les Falcon 2000 Albatros vont remplacer les Falcon 200 Guardian. Même si pour moi ce ne sont pas du tout les "outils" prioritaires pour nos Armées , Outre Mer et Polynésienne ! Il y a surement plus urgent mais ça ils le savent c est une parenthèse.

Rosie | 26/03/2021 23:23

Question : Qu'est-ce qui peut bien retarder à ce point la mise en service du drone patroller ? Après-tout c'est un engin plutôt modeste. Comment peut-on espérer développer le neuron si le patroller ne fonctionne pas ?

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription