3
Défense
La production en série du Su-75 Checkmate prend un an à deux de retard
La production en série du Su-75 Checkmate prend un an à deux de retard
© Rostec

| Gaétan Powis 277 mots

La production en série du Su-75 Checkmate prend un an à deux de retard

Le PDG de Rostec a annoncé que la production en série du nouveau chasseur léger Su-75 Checkmate était prévue pour 2027. Cette annonce vient alors contredire les précédentes annonces effectuées avant la guerre en Ukraine. Ce retard s'explique probablement par les sanctions imposées à la Russie suite à son invasion de l'Ukraine.

Entre 1 et 2 ans de retard

Le 18 mai, le président de Rostec, Sergei Chemezov a donné avec le Président russe, Vladimir Poutine. Il a notamment annoncé que la Su-75 Checkmate sera produit en série en 2027. Or, en 2021, Yuri Borisov, le Vice-Président russe, avait déclaré que la production en série devait avoir lieu en 2025 ou 2026. Ce retard s'explique probablement par les sanctions imposées à la Russie depuis son invasion de l'Ukraine du 24 février dernier. Ce n'est pas le premier programme militaire a être stoppé car le nouvel AWACS A-100 avait déjà vu son développement s'interrompre suite à l'arrêt des livraisons de composants électroniques non-produits en Russie.

Le PDG de Rostec a aussi annoncé que le Checkmate reprend globalement l'équipement interne du Su-57 mais qu'il a été "quelque peu reconfiguré".

Le Su-75

L'avion de combat léger Su-75 Checkmate a été présenté pour la première fois au salon MAKS de 2021. A l'époque, le directeur de la coopération technique et militaire russe Dmitry Shygayev avait annoncé que cet avion visait des marchés au Moyen Orient, en Afrique du Nord et en Asie du Sud-Est. En termes de caractéristiques :

  • Sa vitesse maximale annoncée est de 2.222 km/h (soit Mach 1,8)
  • Son autonomie serait suffisante pour parcourir 3.000 km.
  • Il sera équipé du système 101KS-V
  • Il est furtif
  • Son prix annoncé est étonnamment bas (30 millions de dollars) comparé au FA-50, lui aussi un chasseur léger, avec une vitesse maximale de Mach 1,5 mais avec un coût de plus de 30 millions dollars alors qu'il n'est pas furtif.

La livraison du premier prototype en état de vol a été annoncée pour 2023 ou 2024.


Répondre à () :

JP | 20/05/2022 12:28

Le retard du Su75 pourrait redonner quelque chance au F35 aux Émirats, à côté du Rafale F4, si ces derniers devaient poursuivre dans leur politique de double source d'approvisionnement en matière d'équipements militaires.

| 20/05/2022 21:26

Vous avez tout à fait raison de rappeler l’importance pour les forces aériennes de disposer d’avions furtifs à côté d’avions de 4ème génération. N’oublions néanmoins pas pas possibilité pour les pays d’envisager l’achat d’ici peu de Tempest ou même du plan B de Dassault.

| 20/05/2022 22:08

(Rémi) @JP. Vous avez tout à fait raison de souligner l’erreur incompréhensible des industriels, des états major et des responsables politiques qui continuent à être séduits par la furtivité qui, comme vous l’avez très justement rappelé, est une pure invention commerciale américaine sans aucun intérêt militaire. L’avenir est plutôt à la modernisation du matériel existant (B52, A10, Rafale, C5) qui a encore de belles années devant lui. Bien cordialement.

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

Parole d'experts

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité