0
Industrie
La numérisation automatisée accélère la fabrication aérospatiale © Hexagon

| HEXAGON

La numérisation automatisée accélère la fabrication aérospatiale

Wichita, au Kansas, est connue comme une des "capitale aérienne du monde". Cela est dû en partie au National Institute for Aviation Research (NIAR) de la Wichita State University, un des principaux laboratoires de fabrication d'aéronefs de pointe. La région abrite des équipementiers de l'aérospatiale et de la défense de renom, dont Boeing, la Hawker Beechcraft Corporation, Bombardier Learjet, Cessna, Spirit Aerosystems et Airbus Americas Inc. pour n’en nommer que quelques uns.

NIAR fait partie d'un réseau d'instituts de recherche à travers les États-Unis qui se concentrent sur le développement et la commercialisation de technologies de fabrication par le biais de partenariats public-privé entre l'industrie américaine, les universités et les agences gouvernementales fédérales. NIAR s'est associé à Hexagon Manufacturing Intelligence pour développer une solution de balayage automatisé des surfaces des ailes pour l'industrie aérospatiale. Grâce à l'utilisation d'une petite aile d'avion d'affaires mesurant environ 25 pi x 6 pi, les ingénieurs de NIAR et d'Hexagon ont pu réduire à moins de quatre minutes un processus de balayage qui prenait auparavant toute la journée. Tirant parti des capacités multitâches offertes par la solution automatisée, NIAR a été en mesure de démontrer sur l'aile d'un avion à réaction qu'un réseau intégré de robots, de technologies de balayage et d'outils logiciels pouvait gérer avec précision et de manière répétée les tâches de métrologie et d'inspection.

Pour réaliser cette percée, l'équipe a utilisé une combinaison du Leica Absolute Tracker AT960, et un Leica T-Scan 5 monté sur un robot ABB IRB 4600-40/2.55. M. Brian Brown, directeur, Robotics and Automation National Institute for Aviation Research, Wichita State University, a dirigé le projet d'automatisation. En travaillant en étroite collaboration avec les ingénieurs d'application de Hexagon Manufacturing Intelligence, ils ont pu mettre en place le processus de numérisation automatisé et le faire fonctionner en quelques heures. "Plutôt que de passer des heures, voire des jours, à inspecter manuellement des composants aérospatiaux de grande taille, nous pouvons désormais tirer parti du Leica T-Scan 5 et d'ABB Robotics pour transformer le travail en un processus automatisé qui ne prend que quelques minutes ", explique M. Brown.

Les résultats ont été très encourageants. Malgré les défis posés par le balayage d'une grande section d'aile au fini métallique, les données de balayage de surface ont été recueillies rapidement et avec un degré élevé de précision. La mission du NIAR est d'être l'endroit où les plans de test deviennent des résultats - tous les éléments structurels sont au centre de cette initiative. La capacité de fournir rapidement et avec précision un balayage de surface d'une aile d'avion à réaction s'écarte des processus métrologiques traditionnels de l'aviation, offrant un moyen automatisé, précis et rapide de s'assurer que les ensembles aérospatiaux sont fabriqués comme prévu. "Comme nous pouvons maintenant inspecter de grands composants aérospatiaux en quelques minutes plutôt qu'en heures ou en jours grâce à l'automatisation et à l'utilisation d'équipements de métrologie haut de gamme, la productivité et l'efficacité peuvent être grandement accrues dans toute la gamme de produits, ajoute Brian Brown.

Fabrication robotique industrie aéronautique

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription